Les fabriquants d’ordinateur ne sont pas assez “Green”

C’est en tirant la sonnette d’alarme que l’Eco-Institut de Freiburg (Institut de recherche écologique – Freiburger Oko-Institut) s’adresse à l’industrie des technologies de l’information (IT).

"Nous appelons toutes les entreprises IT à développer et vendre des ordinateurs, moniteurs et imprimantes à efficacité énergétique croissante. Nous souhaitons de plus que ces entreprises informent mieux leurs clients sur les possibilités d’économie en énergie du matériel", mentionne le Dr Dietlinde Quack, experte IT à l’institut de recherche écologique.

Ainsi l’utilisation d’Internet, des ordinateurs, des écrans, des imprimantes contribue à plus de 6% de l’ensemble des effets des particuliers sur l’environnement. La consommation énergétique annuelle d’un ordinateur avec une moyenne de 4 heures de fonctionnement par jour s’élève, d’après les calculs de l’Eco-Institut, entre 88 et 787 kilowattheures, en fonction de l’équipement et de la performance énergétique de l’appareil.

Pour un ordinateur portable, l’écart se situe entre 22 et 166 kilowattheures. De plus, il faut tenir compte de l’énergie et des ressources consommées durant la production, à travers la logistique, les activités de recyclage, l’élimination des déchets, … Avec un ordinateur de bureau peu énergivore ou un ordinateur portable, les consommateurs peuvent économiser entre 50 et 70% d’énergie par rapport à un appareil "non efficace".

"Il existe déjà des fabricants isolés, qui produisent des appareils peu gourmands en énergie. Cependant, parler d’ordinateur standard à haute performance énergétique n’en est pas encore le cas", critique Quack. Selon l’Eco-Institut, un symbole pour l’efficacité énergétique semblable à celui qui se trouve déjà sur les réfrigérateurs et les machines à laver devrait être obligatoire.

Par ailleurs, l’Eco-Institut s’adresse aux consommateurs en leur donnant des recommandations. Ceux-ci peuvent également participer à l’économie de l’énergie électrique d’un ordinateur : non seulement dans leur attitude (éteindre l’ordinateur lorsque celui-ci n’est pas utilisé par exemple) mais aussi dans le choix des composants, en fonction de l’utilisation qui en sera faite. Cela est particulièrement le cas pour les cartes graphiques, qui doivent être adaptées aux réels besoins de l’utilisateur et non surestimées puisqu’il s’agit d’un composant à forte consommation énergétique. Un autre avis formulé par l’Eco-Institut concerne la certification par le label "Energy Star". Les consommateurs doivent particulièrement prêter attention à ce label car il est le témoin d’appareils à haute efficacité énergétique. Ce signe se trouve sur l’emballage et sur l’appareil lui-même.

Enfin, selon l’Eco-Institut, une autre occasion de respecter l’environnement est de s’alimenter en "éco-courant".

BE Allemagne numéro 376 (12/03/2008) – Ambassade de France en Allemagne / ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/53497.htm

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz