Les fonds mondiaux s’engagent contre la crise de l’eau

Des bailleurs de fonds et organismes de développement multilatéraux et des pays en développement ont annoncé samedi 14 avril de nouveaux engagements pour chercher à résoudre la crise de l’eau et de l’assainissement à travers le monde.

A l’occasion des réunions de printemps de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international, des responsables de la société civile et des organismes de développement, ont pris une série d’engagements en faveur de l’accès à l’eau.

Un certain nombre de bailleurs de fonds se sont engagés à accroître et améliorer l’appui fourni aux pays pour le renforcement de leurs services d’alimentation en eau et d’assainissement. Leurs engagements portent principalement un soutien des programmes d’aide existants et la mise en place de nouveaux.

"Les dépenses publiques en matière d’eau et d’assainissement sont tombées à moins de 1 % du PIB dans la plupart des pays, " a déclaré Paul Wolfowitz, le Président de la Banque mondiale

" et, dans les plus pauvres d’entre eux, le financement assuré par le secteur privé est pour ainsi dire inexistant. La part de l’aide extérieure au développement consacrée à l’eau est, au mieux, restée stable. "

"Ce dont on a besoin, c’est d’un doublement des investissements, de 15 milliards de dollars à 30 milliards par an."

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz