Les Français plébiscitent la modernisation de l’éclairage public

Alors que certains maires ont la tentation d’éteindre l’éclairage public dans les rues de leur commune, un sondage de l’Institut Ipsos prouve que nos concitoyens ne transigent pas avec cet élément clef de la sécurité publique.

Responsables, près de 70 % des Français plébiscitent de meilleures solutions permettant de réaliser des économies d’énergie. Sensibles au développement durable, ils vont même plus loin en demandant majoritairement une réglementation encadrant l’efficacité énergétique des installations. Des résultats qui balaient beaucoup d’idées reçues sur l’éclairage public.


L’éclairage public, enjeu de sécurité

D’après les résultats de ce sondage, les Français associent de manière écrasante l’éclairage public de leur commune à la sécurité des personnes et des biens, ainsi qu’à la sécurité des déplacements. En effet, ils sont 91 % à juger que l’éclairage public est important (dont 56 % « très important ») pour renforcer les conditions de sécurité le soir et la nuit.  Le ministre de l’intérieur a d’ailleurs officiellement rappelé début octobre que « le maire doit veiller au bon éclairage […] et que l’éclairage public ne saurait être supprimé sur l’ensemble du territoire de la commune.. » dans une réponse à une question écrite du sénateur Claude Raynal. Autant d’éléments qui appellent à ne pas sous-estimer les dangers liés à l’extinction de l’éclairage, notamment en ce qui concerne la sécurisation de l’espace public.

L’éclairage public apparaît en outre comme un facteur positif du lien social, important pour la vie des quartiers pour 65 % des Français, ainsi que pour la valorisation des monuments de leur commune (pour 53 % d’entre eux).
 

Extinction : 86% des Français demandent une consultation préalable

En réponse aux maires qui envisagent d’éteindre l’éclairage public, les Français réclament de l’information et de la consultation. En effet, lorsqu’on leur demande s’ils veulent être préalablement informés et consultés en cas de coupure de l’éclairage public, ils répondent oui à 86 % ! Plusieurs exemples récents, à Lisieux ou à Tulle, démontrent que des décisions d’extinction prises sans réelle concertation peuvent entraîner des situations à risque pour certaines personnes : personnes âgées, handicapées, à mobilité réduite ou les personnes craignant l’obscurité.
 

Les Français plébiscitent la modernisation de l’éclairage

Face au défi énergétique et au besoin de réaliser des économies d’électricité, les Français ne se trompent pas : ils déclarent à 68 % que l’extinction est une solution mais pas la meilleure.

Selon Lionel Brunet, délégué général du Syndicat de l’éclairage, « Les Français sont attachés à l’éclairage public. Ils souhaitent que leur avis soit pris en compte avant toute décision et soutiennent la modernisation du parc français. C’est un sujet qui recouvre des enjeux majeurs (sécurité, développement durable, énergie) ; c’est pourquoi nos concitoyens refusent de le voir transformer en variable d’ajustement budgétaire ou en alibi économique.»

En effet, les sondés tiennent une position claire quant à la modernisation de l’éclairage public de leur commune : 57 % des Français privilégient un éclairage public utilisant des sources de lumière économes en électricité (comme les LED). En seconde position, à 43 %, ils sont favorables à un éclairage public qui s’adapte en fonction du passage, grâce à la détection de présence.

Conscients que les élus doivent pouvoir respecter et s’appuyer sur des normes, adaptées aux enjeux énergétiques et environnementaux, 73 % des Français demandent à l’Etat d’édicter une réglementation pour les collectivités. Rappelons que dans notre pays, l’éclairage des voies publiques n’est soumis à aucune réglementation, alors qu’il représente près de la moitié de la consommation d’électricité d’une petite commune. Un vide juridique qui pourrait être rapidement comblé dès 2016.

Le délégué général du Syndicat est formel : « En modernisant ou en rénovant son éclairage public, une commune peut diviser sa facture globale par 3 ou 4 sur ce poste, tout en diminuant la consommation d’électricité d’au moins 50 % sur ce poste, et en respectant mieux l’environnement.  Avec l’éclairage public innovant, la collectivité joue gagnant et l’investissement est immédiatement source d’économies. »

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "Les Français plébiscitent la modernisation de l’éclairage public"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
gaga42
Invité

Oui, enfin quand on “gratte” un peu l’opinion des français, on se rend compte qu’ils veulent un éclairage dans leur rue “parce que ils y on droit”, et que c’est “gratuit”. Ainsi par exemple, dans nos campagnes, chaque ferme ou hameau a “droit” à son ou ses lampadaires. Portant la corrélation entre éclairage et sécurité (routière ou agressions) est loin d’être établie. Enfin la plupart des éclairage illuminent de façon beaucoup plus efficace la chaussée pour les véhicules que les trottoirs pour les piétons… Combien de français n’ont jamais vu la voie lactée?

seb
Invité

C’est bien les sondages où les réponses sont contenues dans les questions… Celui ci commandé par les industriels de l’éclairage public est assez représentatif : Les questions sont orientées, l’interprétation des réponses aussi … un exemple pour le plaisir : “Estimez-vous que la modernisation du parc d’éclairage dans votre commune est quelque chose de : Important et prioritaire 19% Important mais pas prioritaire 72% Pas important 9 %” Interprétation ” La modernisation de l’éclairage public : quelque chose d’important pour 91 % des Français”

tibeau
Invité

Reste toujours le problème de la pollution lumineuse… Dans ma rue l’éclairage public vient d’être remplacé. Bonne nouvelle me direz vous il est plus économe en énergie. Mais moins bonne nouvelle, il est aussi beaucoup plus puissant et je peux maintenant jardiner toute la nuit si je le souhaite… car tout le jardin est éclairé. PS pour gaga42, le lien ne fonctionne pas. mais j’avias déjà vu un reportage qui montrait qu’en Angleterre, l’éclairage public était parfois éteint et qu’effectivement le “sentiment” d’insécurité augmente, mais l’insécurité n’augmente pas.

gaga42
Invité

Merci, j’ai réparé le lien:

trimtab
Invité

Et pourant il y des économies à faire: Et pour ces commerces et bureaux qui gaspillent encore des kwh la nuit, petit rappel de la réglementation: trimtab

Pastilleverte
Invité
C’est sur nous “avons droit” à, YAPLUKA payer, mais pas trop et pourquoi moi ? Rien de nouveau sous les lampadaires. En revanche, oui, il y a des économies à faire, et ce poste éclairage public représente souvent une part importante des dépenses des communes… hors frais de personnel. Petit problème, comme souvent dans les “économies d’énergie”, l’investissement de base est conséquent, et les économies bien réelles, mais le retour sur investissement pas toujpours très rapide (une led coûte plus cher qu’une fluo laquelle coute plus cher qu’une incandescente, l’isolation thermique a posteriori d’une habitation, c’est une somme, etc etc)… Lire plus »
trimtab
Invité

Quelques élements pour éclairer le débat: ” l’investissement de base est conséquent, et les économies bien réelles, mais le retour sur investissement pas toujpours très rapide…..” Dans certains cas de changements ‘massifs’ des feux de signalisation le ‘pay back time’ n’est que 2 ou 3 ans….: Et quand RATP s’y met c’est par centains de milliers de ‘point lumineux’ (Quelqu’un aurait il un ‘update’ sur ce projet ?): Et éclairage en générale, au niveau ‘monde’ c’est quand même presque 20% du ‘jus’ total…! : Alors, aux LEDs (Light Energy Downsizing) citoyens…! trimtab

Willy
Invité

Toutes les études le montrent (même la police le dit…), la réduction de l’éclairage diminue les incivilités et les risques d’accidents… Il faut informer!! et réhabiliter la lampe de poche…

Nature
Invité

La plupart des cambriolages ont lieu dans l’après midi ,quand les maisons sont vides . Sur les routes non éclairées le taux d’accidents diminue avec le ralentissement des voitures . Quelle est la nécessité d’illuminer un chemin de campagne à 2h. du matin ? Dans la Loire (42) sur les 327 communes ,plus de 115 éteignent l’éclairage public , en général de 23h. 30 à 5h. 30. Sans le moindre mouvement de protestation . Inutile d’épiloguer sur le “sondage”

Greenbof
Invité

SI L’ECLAIRAGE LED EST UN ATOUT COTE ECONOMIE D’ENERGIE… IL SEMBLE QUE LE PRODUIT SOIT BIEN MAL étudié et adapté en fonction de l’ambiance des rues… Trop puissant, mal orienté, Pourquoi ne pas faire des essais avant de faire toute une rue avec trop de puissance…? De plus lumière LED violente et désagréable

wpDiscuz