Enerzine

Les gaz à effet de serre toujours en hausse

Partagez l'article

La concentration des gaz à effet de serre continue d’augmenter dans le monde. En 2007, l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM) a relevé des niveaux records de concentration du dioxyde de carbone, tout comme d’autres gaz à effet de serre.

L’OMM coordonne la mesure de la composition de l’atmosphère à travers un réseau d’observatoires situés dans 65 pays.

Son rapport annuel fait état d’un "niveau jamais enregistré" de concentration globale du CO2 : le dioxyde de carbone était présent à hauteur de 383,1 parties par millions (ppm) dans l’atmosphère en 2007, ce qui correspond à une augmentation de 0,5% par rapport à l’année précédente. Depuis le milieu du 18ème siècle, la concentration de CO2 dans l’atmosphère a augmenté de 37%.

Le protoxyde d’azote (NO2) a également connu un niveau record en 2007, avec une hausse de 0,25% de sa concentration en un an, tandis que le méthane augmentait de 0,34% sur la même période, dépassant son niveau maximum enregistré en 2003.

Alors que la concentration atmosphérique de CO2 et de N2O est en constante augmentation, la hausse des émission de méthane a connu un ralentissement au cours de la dernière décennie, avec quelques variations d’une année sur l’autre. Mais l’augmentation relevée entre 2006 et 2007 est la plus importante observée depuis 1998. L’OMM n’en déduit pas pour autant une tendance à plus long terme.

Les activités humaines que constituent l’exploitation des combustibles fossiles, la riziculture, la combustion de biomasse, les décharges ou encore l’élevage de ruminants, sont responsables pour environ 60% dans ces émissions de méthane. Les 40% restants sont d’origine naturelle.

Selon l’indice NOAA des gaz à effet de serre, leur présence dans l’atmosphère a augmenté de 1,06% par rapport à l’année précédente et de 24,2% depuis 1990.

Dans le même temps, les niveaux de CFC, les chlorofluorocarbones, continuent de diminuer lentement, conséquence de l’application du Protocole de Montréal relatif aux substances nocives pour la couche d’ozone.

Le bulletin annuel 2007 est disponible (en anglais) sur le site de l’OMM


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz