Enerzine

Les houillères allemandes fermeront en 2018

Partagez l'article

L’Allemagne va fermer d’ici 2018 ses dernières mines de houille, une conclusion logique pour une activité en perte de vitesse depuis des décennies mais marquant la fin d’une époque pour l’industrie du pays.

La décision est "historique", a commenté mardi Michael Meister, vice-président du groupe parlementaire conservateur. Dans la nuit, les conservateurs et leurs partenaires gouvernementaux du parti social-démocrate (SPD) ont annoncé un accord pour cesser d’ici 2018 de subventionner les mines de houille. Les subventions, pesant environ 2,5 milliards d’euros par an, permettent jusqu’ici la survie de l’exploitation houillère en Allemagne.

Car il faut creuser profond pour trouver les veines, surtout dans le bassin industriel rhénan qui concentre l’essentiel des mines encore en activité. Cela rend l’exploitation bien plus coûteuse. La tonne de houille allemande coûte 150 euros, celle importée d’Afrique du Sud ou de Pologne seulement 50, selon la fédération du secteur GVSt.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz