Les industriels français exportateurs du nucléaire à l’honneur

Nicole Bricq, ministre du Commerce extérieur, et Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif ont annoncé mardi le lancement de L’Association des Industriels Français Exportateurs du Nucléaire (AIFEN) présidée par Gérard Kottmann.

Ce lancement a été réalisée en présence d’Henri Proglio, PDG du groupe EDF, de Luc Oursel, Président du Directoire d’Areva et de Bernard Bigot, Administrateur Général du CEA.

Dans l’objectif de nouer des partenariats et ainsi de bénéficier du marché nucléaire au Royaume-Uni, l’AIFEN a signé une convention avec son homologue britannique, la Nuclear Industry Association (NIA), qui rassemble plus de 260 entreprises de la filière nucléaire britannique. Elle a également signé un accord avec le Commissariat à l’Energie Atomique et aux Energies Alternatives, qui apportera son concours aux projets et actions de l’AIFEN, visant à accroître la visibilité internationale de la filière nucléaire française.

Enfin, l’AIFEN a annoncé la tenue en France du premier salon international du nucléaire, le World Nuclear Exhibition, qui aura lieu du 14 au 16 octobre 2014 au Bourget.

L’AIFEN a été créée comme prévu par le contrat de filière élaboré au sein du Comité Stratégique de Filière Nucléaire (CSFN) du Conseil National de l’Industrie (CNI). Elle fédère les principaux acteurs de la filière nucléaire française pour promouvoir l’offre et le savoir-faire français dans ce domaine à l’international.

La filière nucléaire rassemble 2.500 entreprises employant près de 220.000 salariés. Elle réalise un chiffre d’affaires de 46 milliards d’euros dont 5,6 milliards à l’export. Avec 1,8 milliard d’euros de R&D, elle se classe aussi en 4ème position des filières les plus innovantes de France, et prévoit d’embaucher massivement.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Les industriels français exportateurs du nucléaire à l’honneur"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
s4m
Invité
Espérons que cela ne reste pas un voeu pieu et que la filière se mette vraiment en rang pour défendre les projets (surtout qu’en ce moment, ROSATOM raffle beaucoup de projet à l’international !). En revanche, je trouve les chiffres assez faibles. 220 000 emplois directs ou indirects ? car directs cela me semble beaucoup et indirect peu (j’ai plus en tête des chiffres de l’ordre de 100 000 emplois directs et 400 000 indirects). Quant au chiffre d’affaire aussi je le trouve faible (national et international). EDF (le groupe) c’est 70 Mds d’€ de CA et AREVA 10Mds (dont… Lire plus »
wpDiscuz