Enerzine

Les krills contribuent au brassage des eaux océaniques

Partagez l'article

Le brassage des eaux océaniques causé par le vent, les marées, les courants et les différences de salinité etc. joue un rôle important dans la régulation de la circulation océanique globale; il assure le transport des nutriments vers la surface et du dioxyde de carbone atmosphérique absorbé vers les profondeurs.

Des études récentes ont suggéré que les baleines et les poissons de grandes tailles ainsi que le krill, un crustacé eucaride planctonique, joueraient un rôle non négligeable dans ce processus de brassage.

Une étude conduite par des chercheurs australiens de l’Australian Antarctic Division et américain confirme que le krill contribue au processus de brassage de la colonne d’eau océanique. Le krill se nourrit dans les eaux de surface durant la nuit et passe la journée vers une profondeur de 400 m. La biomasse des krills est très importante, celle du krill antarctique (Euphausia superba) est estimée à environ 500 millions de tonnes, la plus importante de notre planète.

L’analyse du champ d’écoulement autour des crustacés lors de leurs déplacements ascendants et descendants dans un aquarium a montré que les mouvements synchronisés des individus d’un petit groupe (moins de cinq) créent des turbulences. On peut supposer que des groupes de grande taille seraient capables de créer des turbulences d’amplitude suffisante pour d’une part, entraîner les eaux de surfaces vers la profondeur et d’autre part, remonter les eaux profondes plus denses et froides vers la surface. En facilitant le transport des nutriments vers la surface, les krills contribueraient à augmenter la production de phytoplancton.

BE Australie numéro 64 (19/06/2009) – Ambassade de France en Australie / ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/59577.htm


Partagez l'article

 



                

    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    2 Commentaires sur "Les krills contribuent au brassage des eaux océaniques"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Plannerp3
    Invité

    et les hélices des gros cargos aussi, et la somme des coups de pagaies aussi, et le battement d’aile du papillon aussi… Non mais, sans blague! Est-ce réellement une découverte? L’océanographie doit être boulversée aprés cette découverte de rupture! Merci les krills brasser les océans est plus utile que de brasser de l’air.  

    christian
    Invité
    Cher Plannerp3, Si on pouvait se douter que l’océan est mélangé par tout un tas de phénomènes (dont vous dressez une liste fort incomplète) l’étude scientifique de ces phénomènes consiste à les évaluer, quantitativement , numériquement, afin de les hiérarchiser et éventuellement négliger certains, dans le but de comprendre, ce qui est fort différent de juste imaginer, se douter, ou avoir l’intuition de… Personnellement, je ne suis pas océanographe, mais a priori j’aurai classé les phénomènes dans l’ordre suivant d’importance : – la convection naturelle, – l’interaction atmosphère océan – les mouvements sismiques Jamais je n’aurais pensé au krill !… Lire plus »
    wpDiscuz