Les limites du système d’appel d’offres photovoltaïques

La Commission de Régulation de l’Energie (CRE) a fait un premier état des lieux, le 16 mars dernier, concernant les dossiers de candidature déposés dans le cadre des appels d’offres photovoltaïque.

D’après l’association professionnelle de l’énergie solaire – ENERPLAN, celui-ci démontre "les limites d’un système inadapté qui met en péril l’activité des entreprises du secteur."

Ainsi, pour les projets de puissance allant de 100 à 250 kWc, alors que l’activité est déjà gelée depuis décembre 2010, il faudra attendre le 31 mars 2012 avant que la liste complète des dossiers recevables ne soit transférée aux ministres compétents.

Ensuite, pour les projets supérieurs à 250 kWc, ce n’est que le 23 juin que la CRE transfèrera les dossiers complets au ministre qui sera (à cette date) en charge de l’Energie. "Les résultats de ces appels d’offres démontrent que le système n’est pas le bon outil pour stimuler la compétitivité et le développement de la filière solaire française", rappelle encore une fois ENERPLAN.

Deux années « blanches » pour les projets dont la puissance est supérieure à 250 kWc

Pour ces dossiers, le démarrage concret des travaux n’aura lieu qu’à la fin de l’année 2012. En effet, le calendrier d’homologation des résultats et de sélection des attributaires sera largement dépendant du nouveau gouvernement. "Après une année « blanche » en 2011, ce sera donc une année supplémentaire de « chômage technique » pour beaucoup de PME, faute d’une visibilité indispensable pour la conduite de tels projets", craint l’association professionnelle. "De plus, seuls 421 MW de puissance accessible ont été alloués et pourront être engagés d’ici la fin 2012 alors que 1 891 MW de puissance cumulée ont été déposés au total (projets déclarés complets). Seul un cinquième du volume potentiel sera donc installé."

Une procédure inadaptée pour les projets dont la puissance est inférieure à 250 kWc

Pour cette tranche, le quota alloué n’a au contraire pas été atteint. "Il est fort probable que les candidats à ce type de dossiers ont préféré réduire la taille de leur projet pour passer sous la barre des 100 kWc et s’épargner ainsi d’importants frais administratifs au résultat aléatoire" argumente ENERPLAN.

Par ailleurs dans cette tranche, l’appel d’offres prévoit un prix moyen du kWh de 22,90c€/kWh. Soit un tarif d’achat supérieur à celui en vigueur pour les projets inférieurs à 100 kWc (21,37c€/kWh). L’Etat paiera donc plus cher via la procédure d’appel d’offres que hors appel d’offres via le tarif d’achat régulé ! Il est donc vertueux et nécessaire, de revenir dès maintenant à des tarifs d’achat appropriés, bas et dégressifs, pour les projets jusqu’à 250kwc.

"Après des mois de moratoire et une instabilité réglementaire permanente depuis fin 2010, ces nouveaux délais mettront de nouveau en difficulté certaines entreprises du secteur. Il faut impérativement accélérer l’instruction des dossiers et assouplir le système d’appel d’offres au dessus de 250kwc mais aussi le supprimer en deçà. Cela aura un double impact positif : permettre aux entreprises de reprendre dès à présent leurs activités, tout en limitant les charges administratives qui pèsent sur la CRE" a expliqué pour conclure Thierry Mueth, Président d’Enerplan.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

17 Commentaires sur "Les limites du système d’appel d’offres photovoltaïques"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
nrjlibre
Invité

bonjour Au pays du tout nucléaire dernier épisode du sabotage des énergies renouvelables ! Sabotage organisé et mis en oeuvre de longue date par un lobby militaro industriel tout puissant ! Le nucléaire est à l’énergie ce que le concorde a été à l’aviation civile. Cher, inutile et il a mal fini après une catastrophe ! n’attendons pas la cata (comme au Japon) pour arrêter le nucléaire (comme au Japon) bonne journée

Guydegif(91)
Invité
Oui à la prise de position de Thierry Mueth d’Enerplan ! Virer ces AOs impropres ! Vu ailleurs ce jour dans un article BatiActu qui nous dit que la promesse de NKM d’un Bonus de +10% sur le prix de vente des kWhs à ErDF qd matériels français ou Eu à + de 60% est condédié sine die…pour d’obscure raisons administratives! Scandaleux !! alors qu’en Italie cette approche du Bonus de +10% pour du matos national est praticable et pratiqué…Pourquoi notre machine administrative française ne sait-elle pas s’adapter ou adapter ses procédures !! Shame & scandal on the (UMP)family !… Lire plus »
Georges
Invité

Bien naïfs sont les professionnels qui avaient pu un instant croire à cette annonce électorale des +10% pour les panneaux français. Imaginons juste un instant l’application par EDF OA d’un nouveau calcul sur certains contrats…. déjà incapable de sortir un contrat sans erreur respectant l’arrêté du 04 mars 2011 dès que la puissance dépasse 9 kwc… Encore une stratégie pour différer les projets PV ? Attentistes d’avril, attention, les cloches vont bientôt passer, ne ratez pas le départ. Retrouvez nos analyses réalistes sur

Robert
Invité

Plus scandaleux encore, il me semble si j’ai bonne mémoire que cette annonce avait été faite par notre cher président lui même lors de son déplacement chez photowatt

Guydegif(91)
Invité
La CSPE accumule l’impact des subventions aux EnR, entre autres le PV ! On parle de 1 à 1.7 Milliards€ ! Résultat: le prix du kWh aux consommateurs lambda augmente pour éponger cette CSPE ! Certains s’en plaignent, mais après tout ça a DU BON car pour limiter sa facture conso, chacun va consommer MOINS de kWhs…. Ceci se passe sans douleur si, Efficacité Energétique oblige, son logement même chauffé à l’électrique (élec. mais efficace, avec stockage, pas grille-pain simple!) est BBC ou Effinergie càd PLUS une passoire de calories ! Qui dit Efficacité Energétique dit logements bien isolés, au… Lire plus »
Guydegif(91)
Invité
….fallait évidemment lire 15 kWh / m2 / an…. …et pour le PV, pour des raisons technico-économiques et de BON SENS, faut équiper des pans entiers de toiture, pas des incrustations problématiques et stupides en laissant une latitude de kWc résultants. En effet, à quoi bon le bridage à 9 kWc par projet_particulier (et encore pire l’époque où bridage à 3 kWc!) ! Un pan de maison std bien orienté (Sud +/-) peut être à 100 m2 càd donnera 12 à 15 kWc suivant la latitude ! Donc si on équipe en PV un pan entier de toit jusqu’aux lattes… Lire plus »
Guydegif(91)
Invité
Même si on peut déplorer le +10% remis sine die par NKM / FF / NS,…. Quelles sont / seraient les propositions d’accompagnement des filières EnR et PV en particulier du Candidat_Président_FH et du 2ème outsider actuel JLM? J’ai parcouru les 60 propositions et suis resté sur ma faim en lisant la proposition N=° 41 qui reste bien molle quant à du concret chiffré….. !! Demande à être précisé, ASAP, en absolu pour savoir à quoi s’en tenir et surtout en regard de la marche AR gouv. des + 10% pour encourager du matos_PV Made in France à plus de… Lire plus »
Dan1
Invité
Avant de tirer des plans sur la comètes pour la réduction de la consommation globale d’électricité, je pense qu’il serait d’abord utile de resituer le débat sur l’énergie globalement et non sur la seule électricité. En France, pour les raisons que l’on connaît, le débat sur l’énergie est électrocentré et occulte souvent les vraies priorités. Manque de chance, les nouvelles EnR phares ne savent que produire… de l’électricité. Enerzine, suit le mouvement général et on y des débats copieux et infinis sur l’électricité et le nucléaire en particulier. On parle mollement du reste et pourtant, c’est le reste qui va… Lire plus »
Dan1
Invité

La CSPE est sortie de sa stricte définition de Service Public de l’Electricité pour servir en fait à dissimuler les subventions aux EnR qui explosent. Que l’on soit pour ou contre les subventions aux EnR via le consommateur et sa facture, il me paraîtrait juste d’individualiser cette ligne de subventions (grosse ligne) en la sortant de la CSPE comme je l’avais déjà proposé.

Dan1
Invité

Puisque nous n’avons plus le droit de nommer honnêtement les choses, je propose que la nouvelle ligne affecté aux subventions EnR s’appelle : “SOUTIEN aux énergies nouvelles” Et si possible renouvelables, parce que sinon un jour on pourrait subventionner ITER !

Guydegif(91)
Invité
Dan1, Merci pour les infos, le lien Gas_in_Focus fort intéressant et les graphiques ci-dessus (re)mettant en perspective la part de l’énergie_électricité, somme toute que 25% du total_énergies_conso_France comme très justement souligné. Il est vrai qu’au niveau EnR autres que l’électricité, pour la France on peut dire: peut mieux faire, à l’image du biogaz chez nos amis allemands et GB…, nous donnant une belle cible à viser et…atteindre ASAP ! De quoi booster cette filière avec raison ! Pour ce qui est des graphes ”symétrie gaz-élec” c’est flagrant que la conso gaz décolle ! C’est là que BOOSTER le retrofit_isolation_logement pour… Lire plus »
Dan1
Invité
Comme je l’ai déjà écrit, l’objectif des 50 % de nucléaire en 2025 (dans 13 ans donc), peut se lire de diverses manières. Je note au passage que François Hollande veut atteindre cet objectif en 20 ans…. en 2025 : En conclusion, ce sera 50% en 2025… ou en 2032 ! Le deuxième point important est que 50% c’est relatif pas absolu. Alors en 2032 ce sera 50% de quoi ? Combien de TWh ? Par exemple en 2011 le nucléaire a produit entre 421,1 TWh sur une production totale nette de 541,9 TWh. Le nucléaire était donc à 77,7… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

Vous ne me ferez quand même pas croire que vous découvrez ces chiffres? Ou alors , c’est que le solaire, ça éblouit vraiment… Concernant le biogaz, j’espère que vous avez pris vos renseignements, surtout pour l’Allemagne…C’est du mais cultivé intensivement+un peu de fatal……On ne va pas alimenter un pays avec le pipi-caca et les ordures de ses habitants et animaux….Vous pouvez toujours taper biogaz+sicetaitsimple,normalement ça doit donner, notamment avec de “vieux” dialogues avec Marcob12. Et depuis que je connais l’empreinte “eau” du mais…. Téléchargez le rapport, c’est certainement très discutable mais en tous les cas interessant.

airsol
Invité

“SOUTIEN aux énergies nouvelles” Il convient d”‘eviter le mot “renouvelable” C’est vrai: le soleil ne sera pas renouvelable ….

airsol
Invité

ça permet d’éliminer ceux qui ne sont pas les rois de l’administratif, avec un tarif plus élevé que la tranche d’en dessous GENIAL, Vive les appels d’offre

Guydegif(91)
Invité
En réaction à votre post de hier 22:39:09…. Je remerciais Dan1 d’avoir (re)mis en perspective certains chiffres, à savoir la part électricité dans le spectre Energie_France au global càd (que) 25%, ce qui relativise les choses dont il faudrait s’occuper en priorité ! Le lien vers GasinFocus, -aussi indiqué par Dan1-, est fort intéressant et riches de certains constats et chiffres comparatifs…en particulier pour le biogaz pour Allemagne, GB et…France. Evolution de la production de biogaz en Europe Je partage avec vous le constat horrifiant que certains cultivent d’une manière intensive du maïs, -donc en brûlant un max de diesel… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité
Tout le monde je pense est d’accord pour favoriser une utilisation intelligente de nos déchets (les notres, les lisiers, les boues de station d’épuration,les résidus divers de l’agroalimentaire,…..); On est simplement dans ce cas là dans le marginal, et l’intérêt est plus écologique qu’économique. Quand on passe au modèle allemand, ça donne effectivement des chiffres non négligeables en termes de production, mais on est dans une véritable industrie agricole, avec des surfaces très intensivement cultivées ( avec les engrais qui vont bien, l’eau qui va bien)…tout ça pour produire de l’électricité qui peut être produite par bien d’autres moyens. Le… Lire plus »
wpDiscuz