Enerzine

Les marchés de gros « électricité et gaz » au 3ème trimestre 2011

Partagez l'article

Pour la 1ère fois, les marchés de gros de l’électricité qui ont fonctionné avec le dispositif de l’accès régulé à l’électricité nucléaire historique (ARENH) ont livré 15 TWh au cours du 3ème trimestre 2011.

D’autres chiffres fournis par la CRE indiquent que le volume des livraisons sur le marché de gré à gré – hors ARENH – était en baisse de 4% par rapport au trimestre précédent (soit autant que les injections physiques sur le réseau) mais en hausse de 2% par rapport à la même période l’année précédente.

Ensuite, on apprend que 176 TWh ont été échangés sur les marchés de gros intermédiés, en hausse de 8% par rapport au trimestre précédent et de 28% par rapport au 3ème trimestre 2010. Cette dernière hausse a été portée tant par les marchés spot qu’à terme.

Les prix "day-ahead" ont affiché une moyenne de 43 €/MWh en base et 57 €/MWh en pointe, soit des baisses respectives de 12% et 7% par rapport au trimestre précédent. Si le prix en base est au même niveau qu’en 2010 à la même période, le prix en pointe est supérieur de 6%. On note également que les différences de prix avec l’Allemagne se sont creusées. Les prix du future annuel (Y+1) en base ont baissé de 6% en France et 2% en Allemagne et les prix français sont devenus moins chers que les prix allemands. La baisse a été similaire sur les produits pointe dont les prix s’établissent à des niveaux très proches des deux côtés du Rhin.

Les baisses de prix observées interviennent dans un contexte de bonne disponibilité du parc nucléaire, et de stabilisation ou de baisse des prix des principaux combustibles fossiles et du CO2. Le niveau des stocks hydrauliques continue sa tendance haussière mais reste inférieur au niveau enregistré l’année précédente.

Et le gaz ?

Au 3ème trimestre 2011, le marché de gros du gaz a poursuivi son développement dynamique.

Les livraisons de gaz aux Points d’Echange Gaz (PEG) ont avoisiné 110 TWh, soit une hausse de 10% par rapport au trimestre précédent et de 48% par rapport au 3ème trimestre 2010. Le volume négocié a, quant à lui, doublé en comparaison à la même période en 2010, même si, comme en 2010, les volumes échangés ont été plus faibles au cours de ce trimestre estival qu’au cours du 2ème trimestre. Cette baisse a été concentrée sur le marché à terme, le marché spot étant en croissance par rapport au trimestre précédent.

En France, les prix "day-ahead" sur le marché organisé ont affiché une volatilité importante au cours du troisième trimestre 2011 suivant la tendance des hubs voisins. Si en moyenne, le prix day-ahead au PEG Nord est en baisse de 2% par rapport au trimestre précédent et en hausse de 19% par rapport au troisième trimestre 2010, ce constat cache des tendances et des niveaux divers au court du trimestre. En particulier, le prix spot a été particulièrement bas sur l’ensemble des hubs du nord-ouest de l’Europe au cours des derniers jours de septembre, dans un contexte de gaz abondant, de faible consommation et de sources limitées de flexibilité.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz