Enerzine

Les ‘microbus propres’ en plein développement

Partagez l'article

Les groupes Bolloré et Gruau ont signé un accord pour la développement du Microbus Gruau, véhicule de Transport de Personnes urbain et péri-urbain en versions thermiques, hybrides et
100 % électriques.

Cet accord se traduit par la création d’une joint-venture à 50/50, précise un communiqué des deux groupes.

Le Microbus Gruau électrique, animé par les batteries Lithium Métal Polymère et les "supercapacités" développées par BatScap, filiale de Bolloré, sera lancé au cours du second semestre 2009.

Tous les véhicules continueront à être produits sur le site industriel de Gruau à Laval (Mayenne), tandis que les batteries et les supercapacités seront fabriquées sur le site industriel de Batscap à Ergué-Gabéric (Finistère).

Le groupe Bolloré rappelle que cet accord intervient après la création, en décembre 2007, d’une association avec Pininfarina pour le lancement, fin 2009, d’une voiture 100 % électrique.

Pour le Groupe Gruau, cette collaboration s’inscrit dans la droite ligne de son projet portant sur le déploiement de nouvelles solutions de transport propre en milieu urbain. Patrick Gruau exprime le souhait de « s’appuyer sur un partenaire industriel pour assurer le développement du Microbus Gruau, en proposant aux municipalités une gamme complète de véhicules propres incluant des versions électriques et hybrides et en favorisant leur diffusion internationale ».

Le Microbus déjà est commercialisé par Gruau en France et depuis 3 ans, dans sa version ‘thermique propre’. A ce jour, 150 véhicules circulent dans 30 villes.

Son plancher bas et entièrement plat à hauteur des trottoirs (15 cm) et sa large porte latérale (1,40 m) en font « un bus accessible pour tous », homologué pour 20-22 places.

Son faible gabarit (5,60 m x 2,08 m) lui permet, selon son constructeur, de répondre à de multiples services urbains : dessertes de quartier, zones piétonnes, transport à la demande, navettes urbaines et péri-urbaines….

Les batteries lithium métal polymère développées par BatScap qui équiperont la version 100 % électrique, reposent sur une technologie propriétaire. Leur conception entend associer puissance, forte densité d’énergie et sécurité d’utilisation, afin de les adapter aux véhicules électriques individuels ou collectifs.

Les supercapacités développées par BatScap, utilisées pour la version hybride, absorbent et délivrent de fortes puissances sur des temps courts. Elles se caractérisent également par un nombre de cycles charge/décharge élevé. Installées dans un bus, elles récupèrent l’énergie de freinage et utilisent cette énergie pour assurer le redémarrage du véhicule et fournir une assistance à l’accélération. Batscap estime que la réduction de la consommation de carburant et de la pollution qui en résulte peut atteindre 20%.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    1 Commentaire sur "Les ‘microbus propres’ en plein développement"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Changaco
    Invité

    Je suppose que « supercapacités » vient de l’anglais « supercapacitor » donc je signale que « capacitor » se traduit plus généralement par « condensateur » …

    wpDiscuz