Les monuments lillois privés d’éclairage

Après Toulouse et Paris, c’est au tour de Lille de réduire sa consommation électrique, en renonçant partiellement à la mise en valeur lumineuse de ses monuments. 

Depuis lundi, les éclairages extérieurs de la plupart des bâtiments municipaux et des monuments sont éteints : l’Hôtel de Ville, la Vieille Bourse, le Palais des Beaux-Arts… Autant de bâtiments qui étaient jusqu’ici éclairés jusqu’à minuit.

"Cette mesure restera valable tant qu’il y aura une forte consommation d’électricité, du fait du froid", précise la Mairie, qui indique que les quelques bâtiments qui resteront éclairés le seront pour des raisons de sécurité ou de maintenance. Elle souligne également la valeur symbolique de cette action, "destinée à encourager les particuliers à faire des efforts dans ce domaine", rapporte la Voix du Nord.

La ville profite de cette décision pour rappeler qu’elle a été distinguée par la Commission européenne comme ville de référence pour l’éclairage public, dans son programme « Procura Plus ». Au travers du contrat de maintenance globale de ses installations d’éclairage public, Lille met en œuvre depuis 4 ans un programme qui a permis de réduire ses consommations électriques de 34%. Le programme  "Procura Plus" est destiné à introduire des considérations sociales et environnementales dans les marchés publics.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Les monuments lillois privés d’éclairage"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
lion
Invité

Une ville non éclairée la nuit est particulièrement sinistre. Je l’ai observé dans les villes de la défunte URSS. Par ailleurs, l’éclairage est un élément positif pour la sécurité des biens et des personnes. Fait-on le ratio coût/bénéfice dans ce domaine?

phigoudi
Invité
L’argument de la sinistrose ne tient pas. Soit, qu’on ait de l’éclairage dans les grands centres urbains, encore que… Mais dès qu’on s’éloigne des centres, est-ce nécessaire ? Est-ce rentable d’allumer tant de candélabres par rapport au nombre de piétons qui se balladent à 3 h du matin ? Moi, dans ma ville de banlieue, je ne vois personne dans les rues après 23 heures, ou c’est vraiment exceptionnel. vous connaissez beaucoup de “vieux” qui trainent dans les rues, la nuit ? Quant à la sécurité, qu’il y ait de l’éclairage ou pas… Il y a vraiment une débauche d’éclairage… Lire plus »
wpDiscuz