Enerzine

Les nanoparticules au service du solaire

Partagez l'article

Des physiciens d’une université de l’Illinois sont parvenus à améliorer les performances des cellules solaires de plus de 60%, et ce grâce à un simple film de silicone fluorescent appliqué sur la surface des cellules.

Munir Nayfeh, professeur de physique à l’université, explique que  "sur des cellules conventionelles, les rayons ultraviolets sont renvoyés, ou filtrés par le silicium, en produisant de la chaleur potentiellement dommageable, mais pas d’électricité." Grâce à ce dispositif, la lumière ultraviolette produit bel et bien de l’énergie. Les films peuvent être appliqués sur n’importe quel type de cellules, à un coût négligeable, assurent les chercheurs.

Selon leur taille, les nanoparticules réagissent en prenant différentes couleurs. "Avec un film d’un nanomètre d’épaisseur, détaille Munir Nayfeh, les particules luminescentes, de couleur bleue, ont révélé un pouvoir d’optimisation de 60% sur les rayons ultraviolets, mais de moins de 3% seulement sur la lumière visible ".

Les rouges, de 2,85nm d’épaisseur, dépassent quant à elles les 65% d’augmentation, et 10% en plus sur les rayons visibles.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    1 Commentaire sur "Les nanoparticules au service du solaire"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Steve
    Invité
    Steve
    Invité
    wpDiscuz