Les pays du Golfe veulent fournir de l’uranium à l’Iran

Les pays du Conseil de Coopération du Golfe persique (CCG) ont proposé hier la création d’un consortium afin de fournir l’Iran en uranium enrichi. Un moyen de contrôle qui permettrait de sortir de la crise, selon le ministre saoudien des Affaires étrangères.

Consacrant un entretien au magazine "Middle East Economic Digest ", le chef de la diplomatie saoudienne Saoud al-Fayçal a détaillé ce projet de consortium qui unirait Arabie saoudite, Emirats Arabes Unis, Bahreïn, Koweït, Oman et Qatar.

L’union de ces 6 Etats du Golfe viserait notamment à construire une usine d’enrichissement d’uranium. Celle-ci serait implantée dans un pays neutre en dehors de la région, probablement en Suisse.

Le consortium se donne comme objectif de fournir en uranium non seulement l’Iran, mais également tous les pays de la région du Golfe désireux de se doter du nucléaire civil. Le Golfe persique est en effet confronté à des pénuries d’approvisionnement électrique.

Téhéran s’est d’ores et déjà dit intéressé par le projet.

Selon le ministre saoudien, le consortium "distribuera selon les besoins, fournira à chaque centrale le montant nécessaire et s’assurera que cet uranium enrichi n’est pas utilisé pour les armes atomiques".

Pour lui, cette solution offrirait une garantie de contrôle et de sécurité aux échanges d’uranium dans la région. Et une porte de sortie pour la crise iranienne, qui réunit aujourd’hui à Londres 6 grandes puissances autour de l’éventualité de nouvelles sanctions.

 
(src : Agences)
Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Les pays du Golfe veulent fournir de l’uranium à l’Iran"

avatar
  Souscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Christophe
Invité

Les soc.pétrolières s’opposent toujours au nucléaire! Leur intérêt à court terme est de voir les cours du pétrole atteindre des sommets, sans alternative. Les pays pétroliers prévoient la fin de l’or noir, ils cherchent à sauver l’avenir. Depuis le règne du Shah, l’Iran a compris que le nucléaire est cet avenir. Puisse une collaboration de tous les pays sauver les projets de construction de centrales nucléaires, seules capables aujourdhui de nous préserver des catastrophes de l’EFFET DE SERRE.

tr
Invité

Ces pays ont les plus grandes réserves de pétrole au monde et ils auraient besoin, là, tout de suite, de centrales nucléaires ???? De qui se moque-t-on ? C’est de la bombe nucléaire qu’ils pensent avoir besoin et le nucléaire dit « civil » est l’étape obligée, c’est tout !