Les piles à combustible bientôt à bord des avions ?

Le Centre allemand de recherche aéronautique et spatiale (DLR) a réalisé avec succès le premier vol de son Airbus A320 expérimental, ATRA, équipé de piles à combustible (PAC) qui ont fourni l’électricité lors de la simulation d’une panne du système de production d’électricité à bord de l’appareil.

Les PAC, fournies par Michelin, délivrent un courant de 20 kilowatts et peuvent prendre en charge pendant une heure les besoins énergétiques du système de pompe hydraulique permettant, en cas de défaillance des réacteurs, de piloter l’appareil.

Les avantages sont multiples : non seulement l’emploi des PAC permet d’éviter la production de gaz polluants, mais de plus, les produits secondaires, de l’eau et de la chaleur, peuvent être utilisés à bord. Les 10 litres d’eau pouvant être ainsi produits représentent une charge de moins au démarrage de l’appareil, donc une économie de carburant. Les PAC présentent un rendement élevé et sont peu bruyantes. De plus, ce système n’influence pas les propriétés aérodynamiques de l’avion et la puissance délivrée est indépendante de l’altitude et de la vitesse de l’appareil, au contraire des turbines employées actuellement, situées sur le fuselage de l’appareil et qui se déplient en cas d’urgence pour fournir l’électricité. D’un point de vue économique, ces PAC nécessitent moins de maintenance et impliquent donc des coûts moindres.

Les piles à combustible bientôt à bord des avions ?

Parmi les prochaines étapes, les scientifiques envisagent d’éliminer les réservoirs d’hydrogène et d’oxygène embarqués. L’oxygène doit être directement prélevé dans l’air. L’hydrogène peut être produit à partir des hydrocarbures déjà présents dans l’appareil, comme le kérosène. Ceci confirme que l’emploi des PAC à bord des avions a des perspectives prometteuses.

BE Allemagne numéro 375 (5/03/2008) – Ambassade de France en Allemagne / ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/53378.htm

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Les piles à combustible bientôt à bord des avions ?"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
tof
Invité

L’unité du courant, c’est l’ampère. Les kilowatts, c’est pour la puissance.

charlie
Invité

…et en chimie un principe intangible s’applique : la conservation des masses. S’il y a production de 10 kg d’eau, ça se fait à partir de 10 kg d’autres choses forcément déjà présentes dans l’avion et le poids au décollage est le même.

Dan
Invité

Un courant de 20 kiloWatts, c’est pas top ! C’est la faute du traducteur automatique ?? Bilan de masse pour la PAC : sans renier Lavoisier, l’eau produite l’est à base d’hydrogène léger et d’oxygène lourd, mais si, contrairement au moteur cryogénique des fusées l’oxygène est fourni par l’air, il se peut que l’avion n’embarque que de l’hydrogène (ou méthanol, hydrazine…). dans ce cas, le bilan de masse serait favorable pour l’avion.

wpDiscuz