Les premières cartes bancaires biodégradables

Gemalto, spécialiste de la sécurité numérique, a annoncé hier le lancement des premières cartes à microprocesseur dégradables d’origine végétale. Cette innovation répond à une demande exprimée par les banques et les opérateurs.

L’industriel d’origine française révèle que "le corps de la carte, fabriqué à partir de matières renouvelables, est facilement recyclable et compostable et peut être incinéré sans émission de vapeurs toxiques". Elles seront prêtes pour une production en série au cours du premier trimestre de 2010.

Par ailleurs, Gemalto offre un packaging conçu à partir de papier recyclé et d’encres végétales qui réduisent l’impact environnemental du produit. La société propose une carte bancaire à microprocesseur et une carte SIM d’origine végétale, toutes deux conformes aux standards industriels de leur secteur respectif.

Ces cartes à microprocesseur bio-sourcées complètent le portefeuille de cartes écologiques de Gemalto, fabriquées à partir de matériaux à base de papier pour une utilisation de courte durée (comme les cartes à gratter), les cartes ABS* et PETG**, une alternative sans chlore pour remplacer le polychlorure de vinyle (PVC). En effet, la société a fait le choix des polymères sans chlore à la fin des années 1990 et l’adoption de matériaux dérivés de produits agricoles.

Gemalto présentera ces deux produits sur son stand lors du salon Cartes & IDentification 2009.

* Acrylonitrile Butadiène Styrène
** Polyéthylène Téréphtalate Glycol

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz