Enerzine

Les réseaux sociaux, moteur de la croissance des centres de données

Partagez l'article

Après 9 années d’existence, Facebook, compte déjà plus d’un milliard d’utilisateurs tandis que sur YouTube, 72 heures de vidéo sont mises en ligne chaque minute et les utilisateurs de Twitter partagent plus de 340 millions de tweets par jour.

Une telle demande est un incroyable moteur pour la croissance et l’innovation dans l’industrie des data centers. Tour d’horizon des tendances.

Quel que soit le regard que l’on pose sur les technologies de stockage d’informations, la quantité d’informations stockées et transmises à travers le monde augmente à un rythme effarant. IBM estime que 90% des données qui existent sur Terre aujourd’hui ont été créées dans les deux dernières années et d’ici à 2016, le volume mensuel de trafic IP dans les data centers à travers le monde devrait atteindre 554 milliards gigaoctets (contre 146 milliards en 2011).*

Amener les données jusqu’au Cloud

En plus de participer à l’augmentation des données, Facebook et les autres réseaux sociaux changent la façon dont l’information est consommée. Les utilisateurs ont de plus en plus accès à leurs données sur des appareils mobiles ce qui incite les gouvernements et les entreprises à migrer leurs données vers le « Cloud ». En effet, en 2016, le trafic IP mondial sur le cloud devrait représenter près des deux tiers du trafic total de données traitées dans les data centers.

Concrètement, ces évolutions conduisent à la création de data centers toujours plus importants, sachant que les plus grands occupent déjà plus de 90.000 mètres carrés, soit l’équivalent de 12 terrains de football.

Focus sur l’efficacité énergétique

La mise sous tension de ces installations gigantesques nécessite d’énormes quantités d’énergie, à la fois pour mettre en service les serveurs et pour les garder au frais. En 2012, les besoins en énergie des data centers ont augmenté de 63% au niveau mondial pour atteindre 38 gigawatts, soit une hausse de 24 gigawatts par rapport à 2011.* Ils ont aussi représenté environ 2% des émissions mondiales de carbone.

L’augmentation du nombre et des dimensions des data centers implique donc une demande croissante en technologies innovantes permettant d’améliorer l’efficacité énergétique et de réduire les émissions. Il peut s’agir de technologies de virtualisation, qui permettent aux entreprises d’utiliser leurs infrastructures de manière plus efficace et d’inhiber l’accroissement volumique des centres de données. Cela peut également venir des systèmes de refroidissement. L’emplacement géographique peut également faire une différence. L’année dernière, Facebook a ouvert son premier data center à l’extérieur des États-Unis dans le nord de la Suède, près du cercle polaire, en profitant du climat froid pour garder ses serveurs au frais.

Neuf ans après que Facebook a inauguré une nouvelle ère dans la communication en ligne, les réseaux sociaux n’ont pas seulement changé la façon dont nous stockons et consommons l’information, ils impactent également sur les technologies qui alimentent notre planète.

* Cisco Global Cloud Index


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz