Les stations de recharge rapide arrivent en allemagne

L’énergéticien E.ON a annoncé le début de la livraison des stations de recharge rapide pour véhicules électriques le long des autoroutes allemandes.

Ainsi, la première de ces stations a été installée le 24 août dernier à la sortie Irschenberg de l’autoroute A8 en Bavière, au sud de l’Allemagne.

Pour la première fois sur les autoroutes allemandes, un équipement de recharge en courant continu est désormais à la disposition des utilisateurs de voitures électriques. Avec une capacité de recharge pouvant atteindre 50 kW, ces stations permettent de recharger une voiture électrique en 20 à 30 minutes. Les points de recharge en courant alternatif utilisés jusqu’à présent nécessitent environ 6 heures pour recharger complètement une batterie d’une capacité de 3,5 kW.

Ces nouvelles stations fonctionnent selon le protocole CHAdeMO, un standard des bornes de recharge qui permet de recharger les véhicules électriques déjà disponibles en Allemagne, parmi lesquels il faut citer notamment la iMiEV, la Peugeot iOn, la Citroën C-Zero et bientôt la Nissan Leaf. Dans un premier temps, au cours d’une phase pilote, la recharge rapide sera proposée au tarif unique de 5 euros. E.ON précise que l’électricité utilisée dans ces stations sera issue de sources renouvelables, provenant exclusivement de ses propres centrales hydroélectriques.

À l’avenir, E.ON compte développer davantage les stations publiques de recharge et proposer une solution encore plus rapide, avec une recharge qui ne durera que quelques minutes au lieu de plusieurs heures. Le processus de rechargement s’apparenterait alors à ce qu’est aujourd’hui un plein d’essence. « Ces stations publiques ne présentent un intérêt pour les clients comme pour les fournisseurs d’énergie que si les temps de recharge sont brefs. Nous suivons donc ces évolutions avec la plus grande attention » a affirmé Klaus Dieter-Maubach, membre du Conseil d’administration de E.ON AG, responsable de la Recherche et de la Technologie.

« Les stations de recharge rapide sont sans aucun doute la solution pour améliorer la flexibilité des véhicules électriques », explique Ruth Werhahn, qui dirige les projets d’électromobilité de E.ON. Jusqu’à présent, ces véhicules convenaient surtout aux travailleurs pendulaires, qui peuvent les recharger la nuit dans leur garage privé, et dont les besoins ne dépassent pas l’autonomie actuellement disponible pour ces véhicules (à peine plus de 100 km).

« Les stations de recharge rapide permettent de franchir de plus grandes distances, de 150 ou 200 km, par exemple de Munich à Salzbourg ou de Stuttgart à Francfort » a précisé Ruth Werhahn. Avec des capacités plus importantes, ces stations pourraient également permettre aux conducteurs qui ne possèdent pas de garage d’utiliser des véhicules électriques.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Les stations de recharge rapide arrivent en allemagne"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
umwelt
Invité

Ils pourraient rajouter des pannaux photovoltaïques sur leurs stations, comme ça, ils auraient directement du courant continu renouvelable, en plus d’une protection solaire.

ecoenergie
Invité

Il faut rappeler qu’E.ON est un des champions européens des centrales a combustibles fossiles donc un tres gros emetteur de gWar jour beaucoup plus en éte mais beaucoupmoins en hiveraz a effet de serre; Combien faudrait -il de panneaux solaires pour charger en moyenne dix voiture par jour en hiver ? 10 m2 de panneaux donnent en allemagne en moyenne 3kWh par jour mais plus en été et moins en hiver

ecoenergie
Invité

Il faut rappeler qu’E.ON est un des champions européens des centrales a combustibles fossiles donc un tres gros emetteur de gWar jour beaucoup plus en éte mais beaucoupmoins en hiveraz a effet de serre; Combien faudrait -il de panneaux solaires pour charger en moyenne dix voiture par jour en hiver ? 10 m2 de panneaux donnent en allemagne en moyenne 3kWh par jour mais plus en été et moins en hiver

ccsiaix
Invité

si vous lisez l’anglais, j’ai trouvé ça sur ChadeMo il apparaît que TEPCO est dans le groupe à l’origine de ChadeMo, ce qui redore un petit peu l’image de cette compagnie ….. d’aprés vous, qui de betterplace ou de ChadeMo va gagner …. ?

Pastilleverte
Invité

effectivement, quand toutes les aires de repos des autoroutes, avec ou sans station-service, auront été équipées, la voiture électrique “pure” aura un sens et une bonne raison de se développer. Bien sûr, auparavant, plein plein de bornes de rechanges auront été installées dans le villes… et l’électricité sera d’origine 100% renouvelable (hydro, PVo, éoleo et ecolo). Ce qui est super positif, c’est que ça laisse le temps d’améliorer les perfomances des batteries et autres systèmes de gestion. Que du bonheur ! (à venir)

Samivel51
Invité

$10 sur CHAdeMO! Les gens veulent posseder leur vehicule, y compris leur batterie. Ils ne voudront pas s’engager sur la route avec une batterie inconnue qu’on vient de leur refiler, dont on ne sait pas si elle est en bon etat.

Archimedcitizen
Invité

Les batteries lithium-ion, que les grands groupes s’apprêtent à commercialiser, présentent de très sérieux problèmes de sécurité (surcharge due à la recharge rapide, choc, emballement thermique, risque d’incendie avec dégagement d’un gaz très toxique…). Tant que ces problèmes ne sont pas résolus, les stations de recharge rapide, pour véhicules électriques, le long des autoroutes, n’ont aucun interêt.

wpDiscuz