Enerzine

Les surcapacités d’incinération menacent le recyclage en Europe

Partagez l'article

Une nouvelle étude de GAIA* publiée mardi, révèle que les incinérateurs actuellement en fonctionnement dans certains États de l’Union européenne pourraient brûler davantage de déchets non recyclables que la production totale à l’intérieur de ces Etats.

Pourtant, l’industrie pousse à étendre les capacités d’incinération en Europe.

L’étude montre que l’Allemagne, la Suède, le Danemark, les Pays-Bas et le Royaume-Uni sont déjà en surcapacité en termes d’incinération. En conséquence, les transferts transfrontaliers de déchets destinés à être incinérés ont augmenté, ce qui contredit le principe de proximité et génère des émissions de CO2 inutiles. 

Bien que 22 % des déchets de l’UE soient déjà incinérés, l’industrie prévoit d’augmenter les capacités d’incinération, compromettant les objectifs définis dans la Feuille de route pour une Europe efficace dans l’utilisation des ressources, laquelle plaide en faveur d’une priorité accordée à la réduction des déchets, au réemploi et au recyclage.

L’augmentation des transferts de déchets pourrait empêcher d’atteindre les objectifs de recyclage, en particulier dans les pays qui en sont actuellement les plus éloignés.

« Si la Commission européenne a vocation à maintenir ses engagements de limiter l’incinération aux déchets non recyclables d’ici à 2020, la stratégie devrait être de fermer les incinérateurs, et non d’en construire de nouveaux. Les objectifs de la Feuille de route pour une Europe efficace dans l’utilisation des ressources ne seront pas atteints, à moins que la Commission européenne ne contrôle étroitement les capacités européennes d’incinération », déclare Joan Marc Simon, coordinateur de GAIA.

« La France accueille un quart des incinérateurs européens et de nouvelles installations sont en projet. Pour faire face à leur surcapacité et assurer la pérennité de leur alimentation, la France n’a pas suffisamment investi dans la prévention, le tri et le recyclage, et nos taux de recyclage sont toujours bas », précise Delphine Lévi Alvarès, chargée de mission au Cniid.

Pour Louisa Crispe, chargée de mission à France Libertés – Fondation Danielle Mitterand, « ce nouveau rapport démontre le non-sens que représente l’application de « solutions » techniques et industrielles qui ne répondent en rien aux préoccupations sociétales et environnementales ».

Pour Pénélope Vincent-Sweet, pilote du réseau prévention et gestion des déchets de France Nature Environnement (FNE), « le fait que les incinérateurs soient des aspirateurs à déchets qui nuisent à la prévention et au recyclage n’est pas une lubie d’écologistes. Le rapport de la Cour des Comptes de septembre 2011 montre bien que leur surdimensionnement crée un appel d’air pour les déchets industriels banals en particulier, et que finalement c’est généralement le contribuable qui paye ».

« Si les surcapacités d’incinération sont maintenues et/ou étendues, cela se fera au détriment des contribuables – car les taxes sur les déchets augmenteront pour compenser les capacités installées non utilisées – de la prévention des déchets et du recyclage – car il n’y aura pas assez de déchets à brûler. La Commission européenne doit contrôler l’offre d’incinération sur le marché européen, afin de s’assurer qu’elle ne compromet pas la réduction des déchets et le recyclage. Elle devrait également supprimer toutes les incitations économiques et légales qui, aujourd’hui, rendent l’incinération préférable au recyclage », conclut J.M. Simon.

* (Global alliance for incinerator alternatives)


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    2 Commentaires sur "Les surcapacités d’incinération menacent le recyclage en Europe"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Sicetaitsimple
    Invité

    V’là qu’ils se chauffent avec les ordures des autres! A qui peut-on se fier, moi qui pensait qu’ils étaient exemplaires ….Document interessant pas ailleurs. « Denmark has four times as many incineration plants according its waste generation. Incinerators are a key element in the district heating systems inDenmark. There are at least three incinerators that import waste:‐ Two of them import household waste from London. ‐ The other one imports waste from Germany. However, there are plans to increase the apacity of the existing incinerators and to build new plants. »

    Flexo
    Invité

    c est eux qui ont raison. ils sont pragmatique et inteligents. pourquoi ne le fait ton pas ici? pouirne pas deranger veolia et les autres groupes qui se font de l or avec nos dechets? et si la solution serait de se chauffer et de de produire de l electricite , dans chaque maison, de maniere individuelle avec des micro co generations fonctionnant avec nos dechets?

    wpDiscuz