Les tarifs de l’électricité augmentent pour 28 millions de foyers

Depuis le 1er novembre, les tarifs réglementés de l’électricité pour les clients du résidentiel subissent une nouvelle hausse, conséquence de l’application de la nouvelle formule de calcul, à laquelle s’ajoute un rattrapage sur les prix pratiqués.

Le nouvel arrêté tarifaire publié vendredi dernier au Journal officiel confirme donc une augmentation de 2,5% des tarifs réglementés de l’électricité.

Cette hausse est la conséquence de deux conjonctions, celles de l’application de la nouvelle formule de calcul et un rattrapage des coûts sur les années 2012 et 2013.

L’augmentation tarifaire qui touche environ 28 millions de foyers est répartie de la façon suivante : 1,6% (nouvelle méthode de calcul) et 0,9% (rattrapage tarifaire).

Elle fait suite à la publication du décret en date du mercredi 29 octobre qui fixe les modalités de la nouvelle méthode de calcul nommée par "empilement". Désormais, les tarifs comprennent l’addition des coûts des différentes composantes de la filière ainsi que l’intégration du prix de l’électricité fixé sur les marchés de gros.

Cette augmentation intervient toutefois après le gel d’une hausse de 5% au 1er août dernier par le gouvernement, qui avait prévenu que les tarifs augmenteraient plus modérément à l’automne.

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

17 Commentaires sur "Les tarifs de l’électricité augmentent pour 28 millions de foyers"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Luis
Invité
¤ Pour un abonnement de base, le tarif bleu est passé à 14,03 c€/kWh. Pour du HP/HC, le tarif est passé à 15,35 c€/kWh en heures pleines et 10,60 c€/kWh en heures creuses. Le tarif d’achat de l’électricité photovoltaïque pour de l’intégration simplifiée au bâti (ISB), le seul tarif honnête pour de petites installations, c’est maintenant 13,75 c€/kWh. C’est calculé pour équilibrer le coût de l’investissement avec un amortissement sur 20 ans dans une région moyennement ensoleillée. Cependant, il serait plus judicieux d’avoir un tarif différencié selon les zones solaires afin d’avoir une meilleure répartition sur tout le territoire. Le… Lire plus »
Bosco2509
Invité

Cette hausse du coût de production est dû au choix des 15 dernières années de vouloir faire que la production d’éléctricité soit essentiellement nucléaire… Vous croyez quoi ? Que les travaux de mise aux normes des centrales actuelles et la construction des prochaines, personne ne paieraient pour cela… D’après des économistes, et plusieurs spécialistes dans ce domaine, il faut s’attendre à voir doubler le prix de l’électricité sur nos factures… Quel bel avenir ce nucléaire décidémment…

Sicetaitsimple
Invité
“est dû au choix des 15 dernières années de vouloir faire que la production d’éléctricité soit essentiellement nucléaire… “; faux, la dernière centrale mise en service l’a été il y a plus de 15 ans. ” Que les travaux de mise aux normes des centrales actuelles et la construction des prochaines, personne ne paieraient pour cela; vrai, on ne peut pas eternellement vivre sur l’héritage. “D’après des économistes, et plusieurs spécialistes dans ce domaine, il faut s’attendre à voir doubler le prix de l’électricité sur nos factures… “:Vrai ou faux,sur votre facture il y a beaucoup de choses dont un… Lire plus »
zoziau
Invité
Les médias communiquent obsinément sur une hausse du prix de “l’électricité” que tout le monde doit subir alors qu’il s’agit d’une modification du tarif réglementé d’EDF qu’on peut tout à fait éviter. Il suffit de changer de fournisseur et d’opter pour une compagnie qui n’a pas 58 cocottes minutes nucléaires à sécuriser. Ca se fait pas le simple envoi d’un email et en moins d’un mois vous cessez de financer ce modèle de production dépassé. Il est même possible de participer aux décisions et d’investir directement dans des moyens de production locaux et renouvelables. (Voir Energie Partagée ou Enercoop par… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

et vous changez pour un fournisseur qui va se sourcer à 70 ou 80% à partir d’Arenh ( acces reglementé à l’electricité nucléaire historique) et qui n’a pas effectvement les 58 cocottes dont vous parlez…..De là à dire que vous “cessez de financer ce modêle de production dépassée”! Sauf quelques particularités comme Enercoop, mais c’est plus cher et le modêle de développement a ses limites ( vous pouvez nous rappeler le volume vendu par Enercoop?)

Sicetaitsimple
Invité

Voir ce document de la CRE: Page 6: consommation annualisée fournie par les fournisseurs alternatifs;68,5TWh (10,3+58,2) Page 10: quantité d’Arenh livrée ( 6,1+28,5) par semestre, donc 12,2 +57 annualisé. En fait j’étais très “optimiste”. La fourniture des fournisseurs alternatifs, ce n’est à quasiment 100% que du nucléaire!

zoziau
Invité
Enercoop aujourd’hui c’est environ 20 000 points de livraison dont 2 000 professionnels et un quarantaine de collectivités. Effectivement c’est très peu mais cela permet un développement sain et durable (+25% d’électricité fournie entre 2013 et 2012). Enercoop a ainsi connu en 2013 son 5ème exercice positif consécutif, ce qui est assez rare parmi les fournisseurs d’électricité je crois. Le tarif moyen est de 18% supérieur au tarif régulé actuel (40% au démarrage d’Enercoop, au rythme actuel, cet écart devrait devenir négatif d’ici quelques années) Il faut rappeler que le consommateur Enercoop qui paye donc plus cher pour aider au… Lire plus »
Dan1
Invité
A zoziau “Ca se fait pas le simple envoi d’un email et en moins d’un mois vous cessez de financer ce modèle de production dépassé.” Comme Sicetaitsimple, j’ai l’impression que vous n’avez pas très bien compris comment fonctionne le système des fournisseurs alternatifs… ou bien vous le faites sciemment. Très peu de fournisseurs possèdent des moyens de production de masse et la plupart font du commerce… pas de l’électricité. Quasiment tous sont généreusement nourris par EDF qui est obligée de les allaiter à bon prix. Appuyer sur le nez des fournisseurs alternatifs, c’est presque exclusivement le lait nucléaire d’EDF qui… Lire plus »
Dan1
Invité

“Il faut rappeler que le consommateur Enercoop qui paye donc plus cher pour aider au développement des EnR électriques paye aussi la CSPE et donc la partie liée aux tarifs d’achats des EnR sans bénéficier de ces tarifs. Ces sommes sont directement réinjectées dans la poche d’EDF ce que constitue un superbe exemple d’escroquerie institutionnalisée.” Vous pouvez nous décrire en détail “l’escroquerie” ? Le défaut de compensation de la CSPE vers EDF de 5 milliards constitue-t-elle une autre escroquerie ?

zoziau
Invité

Au lieu de répondre hors sujet (Direct Energie pour Enercoop) répondez-donc aux questions que j’ai posées ! 1 Quel est le ratio plus bas salaire/plus haut salaire chez EDF 2 Quel est le montant de la retraite chapeau de son actuel pédégé En question subsidiaire, quel est le montant du dernier plan de réduction des coûts chez EDF (aucun lien avec les questions ci-dessus bien entendu) Concernant la question de la distortion de concurrence liée à la CSPE, et les règlements communautaires bafoués par la France à ce sujet, voir ici.

Dan1
Invité
A zoziau 1) je réponds au sujet que vous avez vous même lancé à hier à 21h12 et vous racontez n’importe quoi 2) je réponds aux questions si je le juge utile… mais je suis l’un de ceux qui répond le plus et de façon argumentée… prenez en de la graine après on en rediscutera 3) s’agissant de la CSPE qui est soit-disant intégralement compensée à EDF (et DNN), il existe un passif énorme d’au moins 5 milliards (avec intérêts) au détriment de EDF car le montant par MWh ne compense jamais ce que la CRE demande pour couvrir intégralement… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité
vous ne parliez que d’Enercoop, la formulation de votre post initial pouvait laisser penser que vous parliez des fournisseurs alternatifs en général (“Il suffit de changer de fournisseur et d’opter pour une compagnie qui n’a pas 58 cocottes minutes nucléaires à sécuriser”). Je n’ai absolument rien contre Enercoop, au moins ça parait assez clair, et vous dites vous-même que c’est plus cher que les tarifs réglementés, donc il n’y a pas lieu de douter de l’engagement de ses clients. Maintenant, essayer de trouver une diversion en parlant de salaires ou de retraite chapeau du PDG en comparant à EDF, vous… Lire plus »
Bachoubouzouc
Invité

Je vous rappelle que Enercoop est basée sur un mix composé à 95% de petite hydraulique : 3% d’éolien, 1,6% de PV, on ne peut pas dire qu’Enercoop se mouille beaucoup pour les “énergies du futur”… Même EDF fait mieux ! Et à 95% de petite hydraulique, on ne peut pas vraiment dire que son mix soit reproductible à l’infini. Enercoop est donc sur un business de niche, où elle donne à quelques happy few bonne conscience en leur vendant une électricté renouvelable rare (hydraulique), qui ne sera pas disponible pour les autres.

Sicetaitsimple
Invité

c’est d’ailleurs ce que je disais à Zoziau en écrivant à propos d’Enercoop “et le modêle de développement a ses limites”. Dans 15 ou 20 ans, sur la base d’installations ( PV, éolien) sortant de tarifs d’achat, peut-être, mais il y aura certainement d’autres amateurs.

Dan1
Invité

Certes Enercoop est un peu limitée, mais on peut accroître son potentiel de production de petite hydraulique : Il suffit de construire des petits barrages ! Et comme c’est écologique, ça pose pas de problème.

Sicetaitsimple
Invité

à propos d’Enercoop. A noter page 2 qu’Enercoop adhère à un périmêtre d’équilibre (celui qui est garant de l’équilibre instantané entre production et consommation ou qui paye pour le déséquilibre) mené par Alterna, qui lui même est un acheteur d’Arenh (du nucléaire historique). Bref, quand Enercoop est “short” en production, je pense que ses clients se retrouvent quand même à devoir consommer un peu de nucléaire…..

Sicetaitsimple
Invité

Ah bon? Démontrez le, je vous écoute.

wpDiscuz