Enerzine

Les tornades domestiquées au service de l’énergie

Partagez l'article

Difficile de penser aux tornades autrement qu’en terme de chaos et de destruction.

Pourtant, c’est pour produire du courant que Louis Michaud, ingénieur canadien, veut créér des tornades artificielles. Son idée est de transformer ces forces de la nature en centrales électriques, créées de toutes pièces et maintenues sous contrôle.

Grâce à son "moteur à tourbillon atmosphérique", Michaud pense pouvoir fournir du courant à quelques milliers de foyers.

Pour cela, un moteur tourbillonaire aspirera l’air chaud à travers une série de conduites à la base, et sera canalisé vers une zone ouverte vers le ciel. Ce mouvement de l’air devrait générer un tourbillon suffisamment puissant pour faire tourner une série de turbines et produire de l’électricité.

Ces tornades artificielles pourraient mesurer jusqu’à 15 km de haut, et couvriraient 10 mètres de large.

Une fois la tornade générée, elle devrait tourner sur elle-même sans nécessiter d’apport énergétique supplémentaire, explique Michaud.

Aussi folle qu’elle puisse paraître, son idée intéresse le département énergie du Centre d’Excellence de l’Ontario, qui lui a récemment accordé une subvention pour l’étude d’un moteur d’un mètre de haut qu’il a construit dans son garage.

Les critiques se demandent tout de même si la génération d’un phénomène de l’ampleur d’une tornade ne nécessiterait pas plus d’énergie qu’elle ne pourrait en produire. D’autres espèrent qu’une tornade ainsi créée deviendront pas incontrôlable.

Aucun problème, rassure Michaud. Il suffira d’éteindre le système pour que la tornade meure. "C’est une tornade attachée", explique-t-il.

Il aura l’occasion de le vérifier au printemps prochain, lors des première expérimentations.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz