Les voitures électriques pointent leur nez

La société Dassault a présenté en septembre 2006 une nouvelle génération de Cleanova ; un véhicule qui se décline en deux versions, 100% électrique (batterie lithium-ion) ou modèle hybride (essence / électrique), et dont la propulsion électrique a été élaborée par la société québécoise TM4.

Détenue à 20% par le groupe Dassault, TM4 conçoit et fournit des systèmes de propulsions électriques selon les spécifications des manufacturiers automobiles hybrides ou électriques.

La dernière génération de Cleanova se présente sous la forme d’un véhicule hybride (essence ou bio-éthanol) à dominante électrique, dans une carrosserie de Renault Scénic. Qualifiée d’hybride rechargeable par ses concepteurs (Dassault et Heuliez), cette version intègre, en plus de sa motorisation électrique, un moteur thermique permettant de recharger la batterie pendant que le véhicule roule ou de participer à sa traction tout en stabilisant le niveau de charge de la batterie. Ce concept d’hybride rechargeable permet une autonomie importante comprise entre 150 et 200 km en mode zéro émission (tout électrique).

La Société de Véhicules Electriques (SVE) a pour objectif de commercialiser le modèle dans le courant de l’année 2008. Dans un premier temps, seul le système Cleanova II, 100% électrique, sera proposé, et ce uniquement à destination des grandes flottes d’entreprises et de collectivités locales.

TM4 a également développé et réalisé les moteurs électriques équipant le véhicule concept Citroën C-Métisse, présenté lors du Mondial de l’Automobile 2006.

C-Métisse dispose d’une chaîne de traction hybride diesel qui associe un moteur thermique diesel, deux moteurs-roues électriques à attaque directe implantés dans les roues arrière et un module d’électronique de puissance et de contrôle de traction permettant un pilotage précis et indépendant de chaque moteur électrique.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz