L’Espagne s’achète une conduite en droits d’émission CO2

L’Espagne va devenir le plus grand acheteur de droits d’émission de CO2 afin de répondre aux obligations du protocole de Kyoto, a indiqué le quotidien espagnol El País.

En 7 ans et depuis 1990, les émissions de CO2 de l’Espagne ont augmenté de 50 %, alors que le protocole de Kyoto ne permet qu’une augmentation de 15 % pour les pays membres de l’UE.

"Heureusement" , ce même protocole autorise aux différents pays de vendre et d’acheter des surplus de droits d’émission de CO2. La Hongrie comme d’autres pays d’Europe de l’Est ont bénéficié d’un excédent de quotas d’émissions de CO2, grâce notamment à la fermeture de certaines de leurs usines "très polluantes" au début des années 90.

Le ministère espagnol de l’environnement a déjà finalisé un accord avec la Hongrie pour acheter 6 millions de tonnes de CO2 et est en train de négocier avec la Pologne, l’Ukraine, la République tchèque, l’Estonie, la Lituanie et l’Estonie pour acheter davantage de crédits de carbone.

Le gouvernement espagnol admet qu’il aura besoin de 159 millions de tonnes, en raison du surplus d’émission émis par le secteur du transport et du logement. Mais se mettre au niveau du protocole de Kyoto a un coût : il faudra compter environ 1,2 milliards d’euros, dont une partie est constituée de projets d’énergie verte principalement situés en Amérique latine.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz