Enerzine

L’Etat instaure plus de transparence en matière de nucléaire

Partagez l'article

Le gouvernement a annoncé mercredi une augmentation de près de 70 % des subventions de l’Etat destinées aux Commissions locales d’information et à leur association nationale, pour les porter à 1 million d’euros en 2012.

Les Commissions Locales d’Information et l’Association Nationale des Comités et des Commissions Locales d’Information (ANCCLI) jouent en effet un rôle déterminant dans la transparence et la bonne information du public en matière de sûreté nucléaire. Elles permettent entre autres d’expliquer au quotidien les différents enjeux liés au nucléaire, d’exprimer les préoccupations légitimes du public, et de répondre aux questions qu’il se pose.

La démarche de sûreté française est une démarche d’amélioration continue.

A la suite de l’accident de Fukushima, le Premier ministre a demandé à l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) de réaliser une étude sur la sûreté des installations nucléaires, en priorité les centrales nucléaires. L’ASN en présentera les conclusions début 2012. Comme le Premier ministre l’avait demandé, l’ASN a informé, dans un souci de transparence absolue, l’ANCCLI* et les Commissions Locales d’Information au fur et à mesure de l’avancement de ses travaux.

Les Ministres concernés** ont déclaré à sujet : « Malgré le contexte budgétaire difficile, le Gouvernement veille au renforcement des moyens consacrés à la transparence dans le nucléaire. Ainsi, les subventions de l’Etat destinées aux Commissions locales d’information et leur association nationale augmenteront en 2012 de près de 70 %. Cet effort participe du devoir d’information de l’ensemble des acteurs de la filière nucléaire à destination de la population, et notamment des riverains des installations nucléaires ».

** Nathalie Kosciusko-morizet, ministre de l’Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, et Eric Besson, ministre chargé de l’Industrie, de l’Energie et de l’Economie Numérique

* Commissions Locales d’Information : Placées auprès des sites nucléaires, les Commissions Locales d’Information ont une mission générale de suivi, d’information et de concertation en matière de sûreté nucléaire, de radioprotection et d’impact des activités nucléaires sur les personnes et l’environnement. Elles assurent une large diffusion des résultats de leurs travaux sous une forme accessible au plus grand nombre. Ces commissions comprennent des représentants des conseils généraux, des conseils municipaux ou des assemblées délibérantes des groupements de communes et des conseils régionaux intéressés, des membres du Parlement élus dans le département, des représentants d’associations de protection de l’environnement, des intérêts économiques et d’organisations syndicales de salariés représentatives et des professions médicales, ainsi que des personnalités qualifiées.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    5 Commentaires sur "L’Etat instaure plus de transparence en matière de nucléaire"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Raoul-78
    Invité

    On voit bien que les élections approchent, avec des annonces tous azimuts vers les ENR, le contrôle du nucléaire, des commissions et des rapports… Mais pourquoi donc n’y a t il pas des élelections EN PERMANENCE ????? Bon, d’un autre coté, c’est vrai que dès le mois de juin, quelle que soit la majorité en place, tout cela retournera dans les tiroirs pour 5 ans… mais quand meêm, ce qui est pris, est pris…………………………

    Pour oeildecain
    Invité

    ……………………………………………………………………………………………… ……………………………………………………………………………………………… ……………………………………………………………………………………………… ……………………………………………………………………………………………… ……………………………………………………………………………………………… Les calculatrices sont interdites. Vous avez 4h.

    dede29
    Invité

    J’espère que les CLI en profiteront pour mieux transmettre au public les informations qu’elles recoivent des industriels . Il me semble que ce role qu’elles ont , soit quelque peu délaissé et que leurs réunions et analyses tournent dans un petit cercle de personnes . L’existence d’internet rend pourtant les choses faciles !

    Devoirdereserve
    Invité

    Les CLI sont locales comme leur nom l’indique. Les populations locales sont bien informées. Le problème c’est … ailleurs. Il faut muscler l’ANCLI. Considérablement. Et le HCTISN !

    Dan1
    Invité

    Encore une subvention au nucléaire !

    wpDiscuz