L’Europe adopte la réduction des rejets de CO2 des véhicules (2020)

A l’heure actuelle, un cinquième des émissions de CO2 en Europe provient des voitures ; entre 1990 et 2008, les émissions en provenance du transport routier ont augmenté de 26%.

A ce jour, les émissions de CO2 des voitures sont limitées à 160 g/km. Cet accord a été approuvé par la commission de l’environnement le 17 décembre 2013.

Lundi, les députés européens réunis en session plénière ont discuté de l’accord avec le Conseil européen au sujet de la réduction des émissions de CO2 pour les nouvelles voitures d’ici 2020. Après des négociations difficiles, les députés européens sont parvenus à un accord pour réduire les émissions de CO2 à 95g/km en moyenne d’ici 2020.

Mardi, le texte a été largement approuvé par les eurodéputés par 499 voix pour (107 contre et 9 abstentions).

Ainsi, en partant de l’hypothèse de 12,5 millions de voitures vendues chaque année dans l’Union, ce texte pourrait permettre de réduire de 15 millions de tonnes par an les émissions de CO2 des véhicules en Europe.

L'Europe adopte la réduction des rejets de CO2 des véhicules en 2020

[ La photo qui illustre l’article, dont le titre est "Enjoy", a été prise par Stéphane Debrulle, âgé de 34 ans et vivant à Rixensart en Belgique. ]

Comment les émissions de CO2 diminueront-elles?

La proposition met en place un système d’incitation pour encourager les producteurs à fabriquer des voitures moins polluantes. Si les constructeurs automobiles produisent des voitures moins polluantes (50g/km), ils peuvent récolter des "super-crédits" de 2020 à 2022, donnant à ces voitures un poids plus favorable dans le calcul global de l’équilibre du constructeur. En cas de non-respect de l’objectif, les entreprises doivent payer une amende pour chaque g/km émis au-delà de la limite.

Il est important pour chaque constructeur de savoir dès aujourd’hui quelles seront les limites en 2020, afin de leur permettre de développer d’ici là la technologie nécessaire. "Nous nous sommes battus pour un bon accord, combinant flexibilité pour les contructeurs, protection de l’environnement et les meilleurs intérêts pour les consommateurs. C’est un accord intéressant pour toutes les parties impliquées", a expliqué le rapporteur sur ce dossier, le député démocrate chrétien allemand Thomas Ulmer, après le vote en commission.

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "L’Europe adopte la réduction des rejets de CO2 des véhicules (2020)"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Pingus001
Invité

Réduire le CO2 c’est bien, mais qu’en est-il de la réduction des autres polluants ? Vous savez, ceux qui font bien mal mais qu’on prend bien soin de cacher sous le tapie !

Pastilleverte
Invité
Quelle belle photo, contre… la POLLUTIOn automobile, et donc pas contre le CO2, incolore, inodore et inoffensif pour les humains jusqu’à des taux de concentration plus de 20 fois supérieurs à ceux présents dans l’air que nous respirons (sauf dans une salle confinée avec plusieurs personnes, mais on n’a pas encore signalé de “décès en série” dans ces cas là). OK réduire CO2 c’est une autre façon de dire réduire la conso de carburants (le lien est mathématique) , où, pour les moiteurs thermiques, les meilleurs sont encore les diesel… gros émetteurs de partcules et de NOx, vrais polluants et… Lire plus »
Cracov02
Invité

Quid des particules ? L’air devient irrespirable à cause de ces fameuses particules de diesel. Et désormais avec l’injection direct dans les essences, celles-ci vont se mettre également à en produire.

Dan1
Invité

A Cracov02/ “L’air devient irrespirable à cause de ces fameuses particules de diesel” Ah bon, qu’est-ce qui vous permet d’affirmer ça ? Parce que le niveau d’émission des particules est en diminution depuis les années 90. Et il n’y a pas que le diésel.

Verdarie
Invité
Se lamenter ne sert à rien, et les députés Européens ont raison,il faut lutter pour éliminer les polluants de l’air. Car en plus d’essayer de pouvoir se débarrasser de ces nuisances on cherche aussi des améliorations dans les systèmes de déplacement. Par ce biais, on fait donc travailler sur des sujets intéressants des centaines de milliers de personnes. Imaginons que nous trouvions une solution économique pour changer tous les moteurs existants, ne pensez vous pas que le monde pourrait se trouver mieux ? D’une part du point de vue économique, du point de vue de la santé, du point de… Lire plus »
Sunnyhome
Invité

Enfin des bonnes nouvelles, il est grand temps qu’on renvoie à la casse les voitures fumantes. Finalement la voiture électrique à peut être de l’avenir, en tous les cas Tesla voie l’avenir du transport en grand et électrique … Ky~hQ.html

wpDiscuz