L’Europe contredit ses ambitions environnementales

Un rapport publié par les ONG Les Amis de la Terre et CEE Bankwatch met en cause les engagements pris par l’Europe en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Les deux ONG ont étudié les propositions de cofinancement soumises à la Commission par les nouveaux membres de l’UE d’Europe centrale et orientale, avant de remettre leurs conclusions.

Le rapport révèle que seuls 2% des 177 milliards d’euros de fonds structurels destinés aux 10 nouveaux Etats membres pour la période 2007-2013 sont destinés aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique.

La Pologne et la Hongrie sont placés en queue de peloton en matière d’efficacité énergétique.

Sur les 47 milliards d’allocation destinées au transport, le rapport relève notamment que 53% sont alloués à la route, 30% au rail et seulement 10% pour les transports publics.

Il montre également que les pays de l’Union ayant reçu le plus de fonds européens par habitant (l’Espagne, le Portugal, la Grèce et l’Irlande) sont également ceux dont les émissions de gaz à effet de serre ont le plus augmenté.

Les Amis de la Terre appellent  l’Europe à éviter de reproduire le même scénario envers les nouveaux membres, notamment en privilégiant le développement de transports moins polluants.

Pour sa défense, la Commission a indiqué que le montant proposé pour l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables "représente deux fois celui qui a été alloué pendant la période 2000-2006".

Elle a également évoqué la possibilité de rehausser ce montant avant d’approuver les propositions.

L’efficacité énergétique et les énergies renouvelables ont été désignées comme l’un des 12 points prioritaires pour les investissements des fonds européens dans les orientations stratégiques communautaires 2007-2013 en matière de cohésion.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz