Enerzine

L’Europe taxe désormais les exportateurs solaires chinois hors la loi

Partagez l'article

Le Conseil européen a soutenu lundi les propositions de la Commission européenne qui visent à imposer définitivement des mesures anti-dumping et anti-subventions sur les importations de panneaux solaires en provenance de Chine.

A compter du 6 décembre 2013, ces taxes s’appliqueront pour une durée de deux ans. En contrepartie, la Commission européenne a confirmé sa décision d’exonérer les exportateurs chinois de panneaux solaires qui jouent le jeu d’un prix plancher minimum, une règle fixée depuis août 2013.

"Le taux des taxes anti-dumping et anti-subventions s’appliqueront uniquement aux exportations chinoises qui ne répondent pas aux conditions énoncées par l’Europe fin juillet" a précisé la Commission européenne dans un communiqué.

Cet accord à l’amiable prévoit un prix minimum de vente de 56 centimes par watt pour les panneaux solaires. Les ventes réalisées au delà de ce prix plancher seront taxées à 47,6%.

Ces décisions font suite à une enquête de 15 mois dans la procédure ‘antidumping’ et de 13 mois dans le cas de la procédure ‘anti-subvention‘, lancées respectivement en septembre 2012 et en novembre 2012. Au cours de ces enquêtes, la Commission européenne a constaté que les entreprises chinoises commercialisaient des panneaux solaires en Europe bien en dessous de leur prix de marché et recevaient en plus des subventions jugées illégales, causant un préjudice important aux producteurs de panneaux solaires dans l’UE.

L’enquête de l’Union européenne a montré que l’absence de mesures menacerait 25.000 emplois dans l’Union en raison de la disparition rapide de producteurs européens. En conséquence, des emplois reposant sur des investissements coûteux et sur l’avance technologique de l’Union (qui ont permis de promouvoir la technologie des panneaux solaires) seraient perdus. Les capacités chinoises correspondent à 150 % de la demande mondiale et les importations chinoises dans l’Union représentent plus de 80 % du marché européen des panneaux solaires.

Une absence de concurrence sur ce marché pourrait donc rapidement aboutir à une dépendance vis-à-vis de la qualité et des approvisionnements chinois. En outre, les producteurs chinois travaillant largement à perte, ce qui n’est pas tenable sur le plan économique, les prix des modules chinois augmenteraient vraisemblablement.

La Commission Européenne espère ainsi par cette décision stopper l’hémorragie amorcée et créer un choc de compétitivité permettant la création d’un nouvel espace de croissance pour l’industrie des énergies renouvelables en Europe.


Partagez l'article

 



                

    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    48 Commentaires sur "L’Europe taxe désormais les exportateurs solaires chinois hors la loi"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Grandegueule
    Invité

    Salut, Je trouve que c’est prendre les gens pur des imbéciles, comme si l’€urope souffrait principalement a cause des panneaux solaire. Et les voitures? et les vetements? et tout le reste? Pourquoi? N’y a t’il pas un ploutocrate qui a réussi a faire son bizness en export avec eux? Arrétez de prendre les gens pour du jambon.. Quoi que, a parement cela fonctionne bien. A bon entendeur ! ..

    Tagerman
    Invité
    Les bénéfices des producteurs chinois, subventionnent les entreprises en développement, qui produisent à perte…jusquà ce que les industries concurentes soient moribondes, et ils rafflent la mise. C’est intenable pour les marchés concurents et déloyal. D’autant que cela développe chômage et élévation des charges sociales pour ces pays. Une taxe de 47%? ehbien voilà, à condition que leproduit soit réinjecté dans le système social… Fabrication locale devenue compétitive, embauche de personnel, rentrée de cotisations sociales, diminution de déficits, enfin le rêve… Cette position ne devrait dailleurs pas concerner les seuls panneaux PV, et s’étendre à toutes les productions de biens, y… Lire plus »
    Stephsea
    Invité
    C’est bien la déloyauté – ou plutôt la loyauté si on est positif – qui est au coeur de toutes nos relations commerciales, la relation commerciale étant le sang ou l’énergie de toute ativité humaine de production (service, numérique, industrielle, construction). Les chinois qui ne sont pas plus bêtes que les autres (je l’espère) le savent bien, et pourtant ils pratiquent ouvertement et massivement la deloyauté à de multiples niveaux. La plus évidente de ces déloyautés est dirigée contre la propriété intlectuelle, la protection des marques et des brevets dont ils font leur gateau à la cerise au quotidien, au… Lire plus »
    sansun
    Invité
    Je ne connais pas une société qui n’ait trafiqué avec les chinois , les allemands en premiers .Mais pour parler de la France qui ne manque aucune occasion de rater une nouvelle technologie et notamment le PV vendu avec des subventions et qui maintenant et au pied du mur avec des résultats décevants , et les trois quart des sociétés en liquidation ! c’est encore la faute des Chinois !! Les monopoles sont toujours aux mains des grosses sociétés qui s’accaparent les meilleurs morceaux .Croyez vous que les artisans et PME ne seraient pas capable de faire de la R&D… Lire plus »
    Bachoubouzouc
    Invité

    « En fait, c’est pour préserver leurs intérêts car de l’énergie pas chère, ce n’est pas du tout leurs objectifs. » Bah merde alors. Moi qui croyait que c’était totalement dans l’intérêt des gros énergéticiens de ne pas faire payer le « vrai » prix de l’électricité pour faire croire que le nucléaire est rentable. Ca a changé ?

    Sicetaitsimple
    Invité

    C’est de savoir si 56c€/W ça permet à des constructeurs européens de vivre. Espérons que la réponse soit oui sinon le débat a peu d’intérêt. Personellement je n’ai sais absolument rien.

    Blu
    Invité

    En France avec le tarif d’achat on favorise les produits Européens sur notre marché, non pour les exportations. Je ne pense pas que ça poserait de problème que la Chine subventionne l’utilisation de panneaux chinois sur son propre territoire (de toutes façons la question ne se pose pas car personne ne va aller acheter des panneaux en Allemagne pour les mettre en Chine). Ici ce qui est reproché à la Chine c’est bien de doper artificiellement ses exportations.

    sansun
    Invité

    Il y est évident qu’à 0.56 ct€ la société qui commande 500 à 1 MW de PV va faire une jolie culbute c.à.d vers les 0.83 ct€ à la revente ( et sans rien faire ) en moyenne. Mais avec les Chinois! ou sur la facture et le B.O.L sera marqué le prix plancher , la société l’aura payée en moyenne 0.38 ct€ et même plus bas pour certains panneaux en stocks depuis plusieurs années . Et tous les bla bla du monde n’y pourront rien , ça fonctionne comme cela depuis des années et partout dans le monde.

    Bachoubouzouc
    Invité
    « Franchement, je vois pas où est le problème ! » Il est que les écolos nous vendent depuis le début une « industrie respectueuse de l’environnement créant des emplois locaux ». Et que là on a une industrie où le panneau est à environ 80% importé, et où le contenu carbone du kWh produit est quatre ou cinq fois plus élevé (de l’ordre de 130gCO2/kWh là où le mix de France métropolitaine tourne autour de 30) que celui du mix actuel : On paye donc plus largement cher pour une électricité moins sûre, qui détériore la balance commerciale et le réseau français et… Lire plus »
    Dan1
    Invité

    A regismu. « savez vous qui profite de plus de 75 % de la CSPE dediee au photovoltaique ? .. » Non, mais vous allez nous le dire en argumentant.

    Dan1
    Invité

    A regismu. « avez vu lu les rappirts de plus en plus nombreuxc sur le cout reel du nucleiare » J’imagine que Bachoubouzouc, comme de nombreux lecteurs fidèle d’Enerzine, ont lu de nombreux rapport sur les coûts du nucléaire. Pour ma part, s’agissant du parc nucléaire historique de 58 réacteurs, je tire la conclusion suivante : 22 000 milliards de kWh pour 228 milliards d’euros (2010) :

    Dan1
    Invité

    Je vous signale que les 22 000 milliards de kWh représente le passé le présent et le futur. Aujourd’hui, le système a déjà produit plus de la moitié des 22 000 TWh annoncés (ça c’est fait, c’est de l’acquis). Il reste donc 11 000 TWh pour l’avenir (oui c’est bien d’avenir que l’on parle… sauf que c’est pas en 2050). Ce n’est pas moi qui ai abordé les coûts du nucléaire… comme d’habitude, puisque c’est une vieille antienne éculée… du passé.

    Bachoubouzouc
    Invité
    « vos chiffres de co2 sont faux » …affirme Chelya, qui comme d’habitude n’apporte aucune preuve, alors que moi j’ai cité une source.  » les fabricants chinois ont donné leurs bilan carbone pour participer aux appels d’offre et contrairement à ce que vos homologues hauts fonctionnaires imaginaient ils sont tout à fait recevables (racisme ?). » Ah bon, ils donnent leur bilan carbone ?? Mais alors faites nous le donc suivre ! (il s’agit de faire Ctr+C sur l’adresse web, puis Ctr+V dans un commentaire. Ca va vous faire bizarre au début, mais ne vous inquiétez pas ce n’est pas un effort surhumain)… Lire plus »
    Bachoubouzouc
    Invité
    « Quand à la balance commerciale, je suis mort de rire ! Votre ordinateur, votre télé, vos composants électriques qui se trouvent dans tous les appareils de votre maison, où croyez-vous qu’ils sont fabriqué ? Un module PV, au moins cela produit de l’énergie en FRANCE et cela réduit nos importations d’Uranium et notre dépendance énergétique. » En quoi l’échec déjà patent de notre industrie dans les ordinateurs, les fours à micro ondes et autres justifie d’abandonner une autre part de notre industrie à la concurrence ? Je suis sidéré… Et quant à la dépendance énergétique, ce que vous dites est complètement… Lire plus »
    Bachoubouzouc
    Invité
    « Des chiffres Mais pourquoi faire ? Vous avez besoin de cette béquille pour étayer vos convictions alors qu’une simple réflexion de bon sens suffirait. Tchernobyl : un demi million de « liquidateur » plus ou moins irradiés, des centaines de millier de personnes déplacés. » Vous voyez bien que vous leur trouvez une utilité, aux chiffres… quand ils vont dans votre sens : Vous êtes hypocrite. Si vous tenez tant à parler des morts de Tchernobyl, je vous conseille l’étude Externe (vous voyez, j’en lis des rapports !) que Dan1 cite en ce genre d’occasion. Cela vous permettra de COMPARER le nombre de… Lire plus »
    Dan1
    Invité
    lr83 méprise les béquilles mais ne peut s’en passer. Quand je lui propose une paire de béquilles équilibrée du genre : En France le nucléaire c’est : 22 000 milliards de kWh pour 228 milliards d’euros (2010) Il va risquer la chute en ne retenant que l’une des deux béquilles : 228 milliards d’Euros de coût en refusant délibéremment de se servir de la béquille qui rend le service aux français depuis des décennies avec 22 000 TWh. Un antinucléaire est toujours négatif et ne voit que le verre à moitié vide, il refuse soigneusement l’évidence. Il vit dans le… Lire plus »
    Bougieman
    Invité

    Je tiens à vous préciser que nous autres,producteurs et vendeurs de bougies,existons toujours,la meilleurs preuve en est que vous pouvez toujours acheter toutes sortes de bougies,dans plein de magazins,et cela malgré que l’ampoule électrique existe depuis plus de cent ans.Bien sur,c’est surtout pour des raisons de décoration et de bonne ambiance,mais grâce à ça,les bougies se vendront toujours.Et l’éclairage électrique n’y changera rien.

    Dan1
    Invité

    Je cite lr83 : « Donc arrêter : le nucléaire est dangereux » Un peu scabreux comme formulation… imaginez une faute de frappe du genre : Donc arrêter le nucléaire est dangereux ! J’aurais plutôt mis : « Donc arrêtez : …. Et de suite, vous nous assénez : « Le PV fait partie de l’avenir, le nucléaire non. » Qu’est-ce que vous en savez ? Vous avez consulté les Russes, les Chinois, les Indiens, les Américains ? Et à la fin, vous vous aliénez les fabricants et marchands de bougies !

    Dan1
    Invité

    A chelya. « Des EPR à plus de 100 euros le MWh qui nécessite un combustible 100% importé d’en dehors de l’Europe et construits par des ouvriers polonais ? » Comme vous vous y connaissez en main d’oeuvre étrangère, vous pourriez nous faire un petit comparatif sur l’utilisation de la main d’oeuvre polonaise dans les filières nucléaires et photovoltaïque en France ?

    Bachoubouzouc
    Invité
    « Toutes mes félicitations au super tandem Dan/Bachou (je suis déçu, il en manque un) pour ces magnifiques diatribes qui n’apportent rien de nouveau mis à part votre indécrottable conviction que le nucléaire est l’avenir de l’humanité. » Eeeet voilà la petite technique habituelle des antinucléaires pour ignorer des argumentaires qui dérangent. Vous ne voulez toujours pas effectuer de comparaisons, LR83 ? Entre les morts provoqués par chaque filière, par exemple ? Ou entre le bilan CO2 du kWh de chaque filière ? Allez, rien que pour ce dernier, je vous montre comment on fait : D’après la source que j’ai cité… Lire plus »
    Good mix
    Invité

    La phrase :les pro-nuk ne produisent que des chiffres qui les arrangent, évitent toujours de répondre aux questions dérangeantes, font des amalgames grossiers etc…s’applique tout autant aux antinucléaires dont la mauvaise foi absolue n’est plus à démontrer. L’avenir n’est ni blanc,ni noir.Il est gris .Il y aura des Enr,du nucléaire,du fossile.L’utopie d’energies exclusivement propres,est une connerie de zozos qui auraient besoin de murir beaucoup .De manière plus générale,les utopies sont des conneries aux conséquences souvent néfastes dans l’histoire de l’humanité.Utopies politiques,religieuses,idéologiques… ont mené l’humanité à des grandes trajédies.

    Bachoubouzouc
    Invité

    Je constate que les antinucléaires citent souvent le chiffre de 100€/MWh pour l’électricité PV. Serait-il possible d’avoir le nom d’au moins une centrale fonctionnant à ce tarif ?

    Nicias
    Invité

    Entre 2000 et 2012, les capacités de production ont reculé de 15 GW pour le nucléaire, de 13 GW pour le charbon tandis qu’elles ont augmenté de 69 GW pour le PV, 97 GW pour l’éolien et 121 GW pour le gaz 287GW de pv/éolien/gaz pour remplacer 28GW de charbon/nucléaire. Quel gaspillage incroyable de ressources.

    Luis
    Invité
    ¤ En Allemagne, pour le mois d’octobre 2013, vingt-cinq (25) centrales photovoltaïques de 1 à 10 MW ont été mises en service, avec un tarif d’achat de 98,8 €/MWh, pour 69,6 MW au total. Nul doute qu’il y en aura d’autres en novembre 2013 avec un tarif d’achat de 97,4 €/MWh. En Allemagne, le tarif applicable est celui du mois de la mise en service. Mais grosse différence avec la France : les formalités administratives sont beaucoup plus rapides et le délai de raccordement est assez court, y compris pour de grosses installations. Pour une petite installation en toiture, tout… Lire plus »
    Bachoubouzouc
    Invité
    Super votre démonstration, vous comparez du CO2 pour faire un panneaux solaire avec celui générer par une centrale nucléaire en fonctionnement. » Non, non, il s’agit bien dans les deux cas de chiffres pour l’ensemble du cycle de vie (construction+exploitation+démantèlement). Vous ne savez pas lire ou bien vous vous mettez comme Chelya à mentir platement ? « En ce qui concerne les morts de chaque filière et les dégâts qu’elle engendre vous allez dire que la production des panneaux est polluante. Je vous répondrais pas plus que la production de l’Uranium. » M’enfin, vous n’en savez rien ! Vous ne faites qu’affirmer ce… Lire plus »
    Devoirdereserve
    Invité

    Comment ? Nicias aurait tord ? La différence entre les 287 GW éolien/PV/gaz « remplaçant » 28 GW de charbon/nucléaire s’explquerait par une augmentation de la demande ? Dans une période (2000-2012) où la croissance démographique a été nulle à l’échelle du continent ? Bravo ! vous venez de démontrer qu’il est impossible de diminuer notre consommation sensiblement d’ici 2050. Et encore moins d’atteindre un facteur 2…

    Devoirdereserve
    Invité

    J’ajouterai pour tenter de vous réconcilier sur l’ACV du photovoltaïque que si la réduction de la silice/quartz en silicium était effectuée en France, avec de l’électricité décarbonnée, plutôt qu’en Chine, sans doute le bilan du PV serait bien amélioré. Pour produire 1t de silicium métallurgique, il faut environ 2500 kg de quartz, 800 kg de charbon, 1200 kg de bois, 200 kg de coke de pétrole, 90 kg d’électrodes en graphite, et 11000 kWh… (pages 18-19). Et ça n’est que la première étape, avant purification. Après, il faut de l’hydrogène… Le plus souvent produit à partir du méthane. Bref.

    Bachoubouzouc
    Invité

    « J’ajouterai pour tenter de vous réconcilier sur l’ACV du photovoltaïque que si la réduction de la silice/quartz en silicium était effectuée en France, avec de l’électricité décarbonnée, plutôt qu’en Chine, sans doute le bilan du PV serait bien amélioré. » En effet. Ainsi, cette analyse du Paul Scherrer Institute donne le PV chinois à 60-90gCO2/kWh, le PV français à 3-4gCO2/kWh, et le nucléaire à 6gCO2/kWh. Le problème est qu’aujourd’hui la Chine a quasiment fini d’écraser le reste de la concurrence mondiale, et qu’il est totalement illusoire de penser que le PV pourra se développer massivement avec des panneaux fabriqués en France.

    Nicias
    Invité

    J’ai certainement tord en partie. La demande à probablement un peu augmenté. Une grosse part des centrales au gaz construite l’on sans doute été dans des pays comme l’Espagne qui a connu une forte croissance. Sur le fond, j’ai raison mais Dan1 et d’autres ont surement mieux documenté la chose en exposant les 700GW* prévu par le plan allemand pour « décarboner » leur économie. 287GW, c’est plus que l’ensemble du parc conventionnel franco-allemand actuel. *700GW qui ne concernent pas seulement l’électricité.

    Nicias
    Invité

    En Allemagne toujours, avec 135 TWh en 2012, la production d’électricité renouvelable est équivalente à celle de dix-huit (18) réacteurs nucléaire de 1.000 MW non, ce n’est pas équivalent. Dans vos 135TWh, il y en a une partie dont on ne sait que faire et « vendue » à 0€ le MWh. La récente tempète a d’ailleurs fait des prodiges en Allemagne avec de nouveaux records de production et des prix à 10€ le MWh en plein mois de décembre pour la plus grande ruine du système.

    Bachoubouzouc
    Invité
    « En effet, on comprend que les vendeurs d’énergie nucléaire aient les boules quand le prix du MWh devient nul et même négatif. « La grande ruine du système » !! mdr » Ben… oui. Enfin, tout le monde devrait avoir les boules, au moins au France, puisque cela pollue largement plus, ça renchérit la facture finale pour les clients, ça dégrade la balance commerciale et en plus ça fout la merde sur les marchés. Encore une fois, LR83, cela ne vous choque pas qu’on remplace du nucléaire par du PV chinois au moins dix fois plus polluant ? DIX FOIS PLUS POLLUANT !!!… Lire plus »
    Nicias
    Invité

    Cela permet d’avoir un moyen de production rentable. C’est donc dans l’intérêt des EnR que l’on nous à promis, que l’on nous promet, un jour, à l’horizon, bientôt, rentables. Prévision incompatible avec un prix du marché nul ou négatif. Je suis sur que un jour vous vous en souviendrez lorsque les bonnets rouges de l’électricité viendront vous présenter la facture.

    Bachoubouzouc
    Invité
    Pardon, j’ai commis une erreur : C’est même pas que le PV permet à peine de diminuer la consommation d’uranium des centrales nucléaires. La vérité, c’est que le PV fait augmenter les émissions polluantes pour chaque kWh nucléaire. En effet, en mettant le marché en état de surcapacité (le PV empêche le nucléaire de produire, tout en ne le remplaçant pas complètement), le PV diminue le nombre de kWh produit sur un cycle de centrale nucléaire (un cycle étant la période entre deux arrêts pour remplacement du combustible). Le combustible qui va repartir en usine de retraitement sera donc un… Lire plus »
    Dan1
    Invité

    Avant de statuer définitivement sur le contenu carbone du kWh nucléaire français, je vous propose d’attendre la parution des devoirs de vacances de romain1 : Je suis sûr qu’il aura trouvé des dizaines, voire des centaines de grammes de CO2 cachés ! Le Paul Scherrer Institute ne peut pas tous voir et c’est bien qu’un Albert Londres moderne nous ouvre les yeux.

    Bachoubouzouc
    Invité
    … c’est que dans les pays au mix électriquement faiblement carbonnés (France, Suisse, Suède, Norvège, Canada, etc), l’essentiel du CO2 pour produire un kWh d’électricité est émis à la construction du moyen de production. Or, en plus d’être intrasèquement plus polluantes (le PV chinois est dix à seize fois plus polluant que le nucléaire et l’hydraulique, l’éolien n’est « que » deux fois plus polluant, voir mon lien plus haut), les ENR obligent à installer plus de moyens de production pour un même kWh : Les centrales nucléaires, fossiles ou hydrauliques restent là pour garantir la production à tout moment, les ENR… Lire plus »
    Dan1
    Invité
    A lr83. « En effet, on comprend que les vendeurs d’énergie nucléaire aient les boules quand le prix du MWh devient nul et même négatif. « La grande ruine du système » !! mdr » Ben non, il n’y a pas que vendeurs de nucléaire qui ont les boules quand l’éolien et le photovoltaïque déboule sur le réseau… il y a aussi les polonais, les Tchéques… Tous ces pays n’ont qu’une envie : rétablir les frontières pour les électrons allemands qui menacent l’équilibre chez eux. Et c’est tellement vrai qu’ils veulent installer des transformateurs déphaseurs pour se protéger : « Même si la consommation d’électricité… Lire plus »
    Sicetaitsimple
    Invité

    Effectivement, certains ont « les boules », c’est une « vraie explication ». Remarquez qu’il y en a beaucoup, et pas que les vendeurs d’énergie nucléaire. Par exemple et de plus en plus chacun des ménages ou plus généralement petit consommateur allemand qui va quand même se prendre 62€/MWh d’EEG surcharge en 2014.

    Bachoubouzouc
    Invité

    Alors, ce lien web vers un article décrivant précisemment les parcs PV à 100€/MWh dont vous nous parlez tant, ça arrive ? Parce que à en croire les écolos, 100€/MWh, c’est la norme ! Je suis surpris que pour quelqu’un bien au courant des 25 centrales en dessous de ce tarif en Allemagne, vous ne soyez pas capable d’en citer une seule ! Ahlala, ces écolos et leur conception « souple » de la réalité…

    Bachoubouzouc
    Invité

    « Ca y est, vous en avez fini avec vos arguments à 2 sous qui ne voient pas plus loin qu’un saut de puce ! » …auxquels vous ne trouvez rien à répondre. C’est bizarre : Si vous aviez raison, vous devriez être capable de l’argumenter de manière crédible, non ? Encore une fois : Ca ne vous choque pas qu’on paye deux fois plus cher (via subventions) pour installer des sur-capacités de production quatre fois plus polluantes et erratiques ?

    Bachoubouzouc
    Invité
    « On a déjà répondu à tous vos soi-disants arguments (subventions, sur-capacité, erratiques, …). » Non, « on » (= vous) n’avez pas répondu à mes arguments. Notamment sur : – L’incohérence de votre accusation envers les gros énergéticiens avec celles des autres antinucléaires – L’intérêt de subventionner du PV plus cher tout en étant largement plus polluant – L’absence de lien entre les importations de fours à micro-ondes chinois et celles de moyens de production électrique – L’erreur de considérer que le PV participe à l’indépendance énergétique, dans la mesure où il est erratique – Au contraire, l’erreur de penser que l’uranium n’y… Lire plus »
    Dan1
    Invité

    A lr83. « Continuer, c’est gâcher du temps. Pour vous le nucléaire est le fin du fin, la panacée absolue, l’avenir. C’est comme une religion, inutile de discuter là-dessus. La mienne est différente, les ENR sont l’avenir, inutile d’essayer de répondre sur ce propos. » Mouais, ben alors qu’est-ce que vous venez faire sur ce forum ?? Mais vous êtes probablement seulement de passage, comme bien d’autres avant vous. Et on ne va pas vous fatiquer plus longtemps à vous demander des arguments puisque vous êtes dans le religieux !

    Nicias
    Invité
    On va enfin pouvoir faire la lumière sur les coûts (cachés) du nucléaire: L’Assemblée nationale a voté mercredi la création d’une commission d’enquête sur les coûts de la filière nucléaire, proposée par le groupe écologiste pour préparer les débats en 2014 sur la loi sur la transition énergétique. Pour les écologistes, Denis Baupin a expliqué vouloir par cette commission « éclairer sur les enjeux de cette loi » à venir sur la transition énergétique, alors que les nombreux rapports existant déjà sur cette question des coûts comportent des « incertitudes », sur le coût des accidents nucléaires, du démantèlement des installations ou de la… Lire plus »
    Eneffet
    Invité

     » ..Création d’une commission d’enquête sur les coûts de la filière nucléaire, proposée par le groupe écologiste…  » Si ce sont les écologistes qui décident de qui fera partie de cette commission et qui n’en fera pas partie:Bonjour l’escroquerie. Il n’y a pas pire truqueurs,tricheurs,manipulateurs et menteurs que ces escrocs d’écologistes politiques d’EELV.Ils méritent bien le surnom d’escrolos .La composition de cette futur commission devra être surveillée de très près.Et la moindre manipulation des escrolos d’EELV devra être signalée illico,sinon aucun crédit ne pourra être accordé à une « commission » aussi redoutablement douteuse. Et ses conclusions ne pourraient être que rejettées.

    Dan1
    Invité

    Remarquez bien que l’on a déjà le prix de base par la Cour des Comptes : 22 000 milliards de kWh pour 228 milliards d’euros (2010). Cela nous faisait le kWh moyen à environ 1 centime d’euros (2010) ou autrement dit à 10 Euros le MWh. Admettons que les enquêteurs trouve un « loup » qui le rende deux fois plus cher, on atteindrait le sommet de 2 centimes d’euros ! Il y a du Beau pain sur la planche.

    Dan1
    Invité

    Avant d’utiliser nos arguments… présentez-nous déjà les votres ce sera un pas décisif et ostensible vers le droit chemin.

    Red2
    Invité
    Nos centrale sont hors d’age et dangeureuses et devront bientot fermer sous peine de catastrophe inevitable. Il faut fermer Fessenheim par exemple car elle à 43 ans! Apres se pose la question de la mise en place de nouvelles capacités pour remplacé les anciennes, pourquoi pas du nucleaire, mais SVP arretez de vouloir continuer avec nos vieillerie plus que perimée, une cuve de reacteur bombardée par un flux neutronique pendant plus de 40 ans, desolé mais ce n’est pas raisonnable de continuer ce petit jeu… Donc le coup du nucleaire doit etre celui des EPR et pas pour 70 ans… Lire plus »
    Red2
    Invité
    A tout les pronuc, l’argument il est simple, c’est La SECURITE! Nos centrale sont hors d’age et dangeureuses et devront bientot fermer sous peine de catastrophe inevitable. Il faut fermer Fessenheim par exemple car elle à 43 ans! Apres se pose la question de la mise en place de nouvelles capacités pour remplacé les anciennes, pourquoi pas du nucleaire, mais SVP arretez de vouloir continuer avec nos vieillerie plus que perimée, une cuve de reacteur bombardée par un flux neutronique pendant plus de 40 ans, desolé mais ce n’est pas raisonnable de continuer ce petit jeu… Donc le coup du… Lire plus »
    Dan1
    Invité
    Au troll rouge. « Nos centrale sont hors d’age et dangeureuses et devront bientot fermer sous peine de catastrophe inevitable. Il faut fermer Fessenheim par exemple car elle à 43 ans! » Et naturellement vous avez été manifester en Suisse pour la fermeture de Beznau qui abrite le plus vieux réacteur monde actuellement en fonctionnement. Comme pour vous l’âge est le facteur principal d’insécurité, vous militer également pour l’euthanasie. Enfin, vous vieillissez bien vite les réacteurs quand ça vous arrange car Fessenheim a été mise en service en le 1er janvier 1978 (réacteur 1). Donc jusqu’à preuve du contraire, les réacteurs de… Lire plus »
    wpDiscuz