L’IEEE travaille sur un Ethernet écologique

Le groupe IEEE 802.3, a créé un groupe de travail sur une nouvelle version de l’Ethernet "ecologique" (Energy Efficient Ethernet).

L’Ethernet est au départ une technologie de réseau local permettant que toutes les machines d’un réseau soient connectées à une même ligne de communication, formée de câbles cylindriques (câble coaxial, paires torsadées).

Le standard qui a été le plus utilisé dans les années 1990 et qui l’est toujours est le 802.3 de l’IEEE (maintenant aussi adopté comme norme internationale ISO/CIE 8802-3).

Cisco et Broadcom, deux équipementiers importants dans le domaine des réseaux, font partie de ce groupe. Une piste avancée pour cet Ethernet "vert" est de diminuer la vitesse du lien en fonction de la charge, et ainsi baisser la consommation globale. Par exemple on pourrait passer de 10 gigabits à 100 mégabits sans perdre le signal quand la connexion est inutilisée, et récupérer automatiquement le plus haut taux de transfert dès qu’on en a besoin.

Selon les documents du groupe de travail, passer d’un lien 10 gigabits à un lien 1 gigabit permet de gagner 10 à 20 W par lien, et descendre à 100 mégabits permet de gagner encore 2 à 4 W.

Les partisans de l’Ethernet vert estiment que ce rendement optimal pourrait sauver 450 millions de dollars en coûts énergetiques par année aux États-Unis. Plus intéressant, la décomposition viendrait pour 200 millions $ des ordinateurs personnels, pour 170 millions $ des bureaux et pour 80 millions $ des centres de calculs.

(src : EETimes)
Partagez l'article

 



   

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz