L’Ile-de-France relance sa politique énergétique

La Région Ile-de-France a inauguré vendredi 16 mai ses premières assises de l’Energie.

Organisée avec l’Agence régionale de l’environnement et des nouvelles énergies (Arene), elle devait faire le point sur la politique régionale et définir les prochains axes de développement énergétiques de la Région.

Le plan régional 2006-2011 pour la maîtrise de l’énergie, le développement des énergies renouvelables et la réduction des émissions de gaz à effet de serre en est à mi-chemin, le moment d’en tirer les premiers bilans et d’afficcher quelques chiffres : 

En 2007, 111 installations thermiques ont été étudiées, 18 000 m² de panneaux solaires, 15 installations photovoltaïques, 10 installations bois énergie, 10 pompes à chaleur… autant de projets développés grâce au soutien de la région.

En tout ce sont 150 000 tonnes de CO2 qui sont économisées chaque année, soit l’équivalent des émissions de 40 000 logements.

Le plan régional s’articule autour de 3 axes : la relance d’action de maîtrise de l’énergie dans les logements sociaux et des bâtiments tertiaires, l’augmentation de la production d’énergies renouvelable et une meilleure sensibilisation du public et des collectivités.

Le 17 avril dernier, la Région réaffirmait ainsi l’importance de la géothermie, en votant le plan régional de relance de cette énergie particulièrement disponible dans la région.

Jean-Paul Huchon a rappelé que la production d’énergie en Ile-de-France ne représente que 7% des besoins des franciliens, dans une région qui pèse 14% de la consommation énergétique totale du pays. Et qui est également le premier contributeur en terme de gaz à effet de serre. A mettre toutefois en perspective avec les 20% de la population française qu’elle concentre.

"Cette concentration de consommations et de nuisances sur un territoire restreint [2% du territoire du pays] est une faiblesse, mais elle peut devenir une richesse. Il faut travailler à l’échelle du territoire, faire en sorte que la région soit à la fois productrice et consommatrice  d’énergie", a commenté Paul Cassin, responsable du service "air énergie bruit".

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz