“L’île de l’énergie” au secours de la planète

"L’île de l’énergie", projet mis au point par l’architecte britannique Alex Michaelis,   regroupe toutes les sources renouvelables de production d’énergie sur une île artificielle, avec en lieu et place des palmiers, des éoliennes…

Dans le projet imaginé par l’architecte, chaque île serait construite sur une plate-forme flottante, et son centre abriterait une centrale pour convertir la chaleur de la mer tropicale en électricité et en eau potable.

La différence de température entre les profondeurs marines et l’eau de surface peut atteindre 20°C dans les Caraïbes. L’eau de mer serait mise sous  pression pour produire de la vapeur génératrice d’électricité, avant d’être condensée pour donner de l’eau potable. 300 000 litres d’eau pourraient ainsi être produits chaque jour.

Des éoliennes viendraient compléter le dispositif, ainsi qu’une tour solaire à concentration. Sous l’île, des turbines exploiteraient l’énergie des courants, et des flotteurs celle des vagues. Michaelis estime que chaque île pourrait générer une énergie de 250Mw . Il faudrait donc 50 000 installations comme celles-ci pour répondre à la demande mondiale en énergie.

Conçues comme des colonies, les îles pourraient également servir de fermes, grâce à l’eau recueillie. "Chaque île solaire fonctionnerait à la manière d’une plate-forme pétrolière," explique l’architecte, "hébergeant 25 personnes pour gérer les systèmes et produire de la nouriture dans les fermes." Les îles peuvent êtres reliées entre elles pour concentrer leur puissance.

Michaelis entend proposer son projet dans le cadre de l’appel d’offre du milliardaire Richard Branson, à la recherche d’une idée novatrice qui permettrait de renverser la tendance au réchauffement polanétaire. Celui-ci a donné jusqu’à février 2010 aux inventeurs pour proposer leurs projets, et promet 25 millions de dollars de financement à la clé. Michaelis est à la recherche de financements pour tester le bon fonctionnement de son invention, mais estime déjà qu’elle pourrait représenter la solution que recherche le milliardaire.

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "“L’île de l’énergie” au secours de la planète"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Christophe
Invité

Ces installations gigantesques seront très couteuses à construire. Auront-elles seulement une longévité suffisante pour générer l’énergie nécessaire à leur construction? La mer est un milieu hostile très destructeur(corrosion, tempètes…). Les éoliènes marines n’ont pas encore prouvé leur rentabilité.

guydegif(91)
Invité

les hydroliennes n’ont certes pas prouvé leur rentabilité…en France, car on a oublié de commencer les tests! Par contre, faut voir chez nos voisins grands-bretons (MCT par ex dont EDF!!!) et les norvégiens, canadiens, et d’autres…Au lieu d’être paralysés par le lobby Nuc faudrait investiguer sérieusement(!!) d’autres pistes ! et même si le projet d’Alex semble un peu extravagant au 1er look, il y a des pistes valables à creuser…Voir Usine MM de la Rance d’il y a 40 ans !!!! Good Luck Alex et Richard ! Bon courage! A+ Salutations Guydegif(91)

jo
Invité

Voici un projet original: il s’agit de concevoir une ile flottante pensée pour produire de l’énergie. On y retrouve des éoliennes, des systèmes de récupération de l’énergie des vagues … Du coup le rythme de production est particulièrement complexe mais les poids de l’intermittence est plus faible. Dans la mesure où il s’agit d’iles flottantes il est possible de les déplacer en fonction des besoins.

Tit
Invité

J’ai eu la chance d’assister à une présentation du projet et je dois dire que c’est tout à fait passionnant et très prometteur.

architecte4000
Invité

pourquoi ne pas essayer sur des iles qui sont dèjà trés près de la mer et tester ce fonctionnement pour sur pour tester du matériel pour la haute mer vous pouvez passer par saint pierre et miquelon surtout à miquelon dans une journée on peut avoir toutes les saisons

Guydegif(91)
Invité

OK très intéressant, même si on ne met en oeuvre pour commencer qu’une partie de la palette des solutions proposées, par ex exploitation du Delta de 20°C entre les eaux de surface et à 1000m: mérite une investigation concrète par ex à La Réunion, où P.Vergès (CG) a exprimé leur volonté d’autonomie-énergétique en 2025 ! MEEDAT et ADEME + CG Réunion let’s do it ASAP ! Bon challenge ! A+ Salutations Guydegif(91)

wpDiscuz