Lima : étape clé vers l’accord mondial contre le changement climatique

Des ministres du monde entier se réunissent à Lima cette semaine pour négocier un accord qui succèdera au protocole de Kyoto et qui devrait être finalisé à Paris en 2015.

Le Parlement européen a envoyé une délégation de 12 députés pour participer avec la Commission et le Conseil aux négociations. La délégation a pour mission de défendre la nécessité de réduire les émissions des gaz à effet de serre, d’utiliser des sources d’énergie renouvelables, de réduire la consommation d’énergie et de soutenir le Fonds vert pour le climat.

La délégation des députés rencontrera par ailleurs le secrétaire exécutif de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques, Christiana Figueres, ainsi que des représentants d’autres parlements et d’ONG.

Lima : étape clé vers l'accord mondial contre le changement climatique

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

28 Commentaires sur "Lima : étape clé vers l’accord mondial contre le changement climatique"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Papijo
Invité

Comme le montre ce graphique … on est à 95% certains que les climatologues du GIEC se sont plantés (il s’agit d’une observation, pas d’une prédiction !). Tiré de . Si vous n’êtes pas satisfaits de ce graphique, cherchez sur internet “IPCC forecast”, vous en trouverez beaucoup d’autres ! Et surtout couvrez vous, l’hiver approche et rien ne dit qu’il sera très chaud !

Ktu
Invité
C’est la première fois que je vois un climatosceptique se troller lui meme. Si les prévisions sont bonnes, c’est que la ligne noire est a l’intérieur des bandes rouges. Bah c’est le cas ! Autre remarques de manière générale, la courbe monte non ? Pour ceux qui ont fait de la proba, il s’agit de prévisions, a 75 et 95%. Ce qui signifie qu’il a respectivement 25 et 5% de chance que cela ne se produise pas comme prévu. Par contre, un dernier truc qui n’a surement pas été prévu par les climatologues c’est le ralentissement du réchauffement du à… Lire plus »
Papijo
Invité
Attention, relisez bien ce que j’ai écrit: je n’ai pas dit que c’était sur à 100% que le GIEC racontait n’importe quoi, mais à 95% seulement, car effectivement, la courbe noire frole la limite des 95% (remarquez que j’aurais pu écrire à 97,5% car les 5% d’incertitude sont censés être répartis à 2,5% au-dessus de la limite haute, et 2,5% au-dessous de la limite basse, mais je ne voulais pas trop vous enfoncer !). Les courbes de température montent … oui, effectivement (de 0,5 à 0,6°C par siècle sur la période), mais vous avez vu que nous n’avons jamais vraiment… Lire plus »
Reivilo
Invité

Quelques bonnes nouvelles de Lima avec notamment l’engagement de lAllemagne de porter son objetif de réduction des émissions de GES de 30 à 40% en 2020 avec la forte réduction de l’utilisation du charbon en production d’électricité. Par contre les discussions achoppent toujours sur l’établissement d’une base financière solide pour l’adaptation des pays les plus pauvres au changement climatique et sur la contribution de chacun. Voir le blog de l’IDDRI (Science Po) sur le sujet: Autre bonne nouvelle les thèses climatosceptiques sont totalement dépassées (à Lima pas sur Enerzine) et tous les gouvernants sont aujourd’hui convaincus et engagés.

Sicetaitsimple
Invité

“avec notamment l’engagement de lAllemagne de porter son objetif de réduction des émissions de GES de 30 à 40% en 2020” C’est faux, l’objectif allemand a toujours été de 40% (par rapport à 1990), par contre ce qui est vrai c’est qu’ils ne savent pas comment ils vont le tenir.

Dan1
Invité

Voyons de plus près les engagement de l’Allemagne : Bon, alors l’Allemagne s’engage à réduire de 4,4 millions de tonnes par an les émissions des centrales électriques. Sauf que actuellement l’Allemagne émet au total presque 1 milliard de tonne de GES par an et plus de 300 millions de tonnes de CO2 rien que pour produire son électricité (soit plus de 10 fois plus que la France). Alors – 4,4 millions de tonnes/an, c’est un effort d’affichage médiatique mais absolument pas une révolution verte… dont on se demande toujours quand elle va réellement débuter !

Dan1
Invité

Comme Sicetaitsimple, je dis que c’est bien parce que l’Allemagne va rater son objectif de 2020, qu’elle s’engage dans une mesurette pour faire passer la pilule. Il serait peut être temps d’ouvrir les yeux sur le “géant vert” et arrêter d’enfumer les Français avec des théories vaseuses. Parce que la fumée (la vraie, celle qui sort des immenses cheminées des centrales à charbon-lignite) à beaucoup de mal à se dissiper et 2020… c’est demain.

Papijo
Invité

Pour illustrer les discussions en cours (l’Allemagne vient effectivement d’annoncer qu’elle ne tiendrait pas son objectif de 2020 – Trait bleu sur le graphiqu)e … mais personne à part quelques écolos attardés n’y croyait ! Graphique tiré de:

Dan1
Invité

A Papijo Pour ce qui concerne les graphiques d’émission de GES en Allemagne, il y a une source plus précise que j’utilise très souvent :

Reivilo
Invité

Ca vous gênerait beaucoup de rester courtois ! La méthode qui consiste à traiter d’attardés les gens qui ne pensent pas comme vous ne fait qu’accentuer l’extrème maigreur de vos arguments.

Sicetaitsimple
Invité

La méthode qui consiste à répandre de fausses informations (“de porter son objetif de réduction des émissions de GES de 30 à 40% en 2020”) ne me parait pas très honnête en termes d’argumentation.

Sicetaitsimple
Invité
—mettre à l’aise, que l’Allemagne loupe son objectif 2020 par 50Mt voire 100Mt ne m’empèche pas vraiment de dormir, les émissions mondiales de GES ce n’est pas vraiment l’Europe qui va beaucoup pouvoir jouer dessus, qu’il y ait quelques années de retard dans l’atteinte des objectifs de tel ou tel pays européen ne me parait pas bien grave. En revanche, c’est bien le modèle électrocentré suivi par l’Allemagne qui montre ses limites en termes de performance, technique d’une part (cf. les résultats en termes d’émissions) et économique d’autre part (cf. les prix de l’électricité) . Ce qui personnellement m’importe c’est… Lire plus »
Papijo
Invité
Je traitais un peu plus haut d’attardé ceux qui parmi les écolos croyaient encore aux engagements de l’Allemagne à réduire ses émissions, alors que que tout le petit monde qui s’intéresse au domaine de l’énergie sait parfaitement que depuis quelques années, non seulement l’Allemagne n’a pas pris le chemin d’une réduction massive de sa consommation d’énergie fossile, mais qu’elle est au contraire en train de l’augmenter. J’espère pour vous que vous faisiez plutôt partie des esprits (écolos ou pas) clairvoyants et excusez moi si je vous ai offensé à tort ! Ceci étant dit, je me suis fait moi-même traiter… Lire plus »
Reivilo
Invité

Oui je me suis mal exprimé, c’est la trajectoire (tendant actuellement vers moins 30%) qui est corrigée dans le programme allemand et non pas les objectifs qui restent les mêmes. Bon maintenant la France en tant que modèle sur la diminution du charbon dans la production électrique c’est pas vraiment ça, le taux d’utilisation de ces centrales reste au minimum stable voir augmenet ces derniers temps. Quant au côté décentralisé de la production en France c’est une blague ?

Sicetaitsimple
Invité

“le taux d’utilisation de ces centrales reste au minimum stable voir augmenet ces derniers temps. ” Alors là on attend vos chiffres! En base annuelle SVP (sinon ça n’a pas vraiment de sens) et en production totale de MWh ou de CO2, comme vous voulez ( le taux d’utilisation n’a non plus pas de sens si la base de comparaison diminue). On parie que je vais encore vous accuser de désinformation? A vous.

Dan1
Invité
A Reivilo “Bon maintenant la France en tant que modèle sur la diminution du charbon dans la production électrique c’est pas vraiment ça, le taux d’utilisation de ces centrales reste au minimum stable voir augmenet ces derniers temps.” Oui et alors vous voulez démontrer quoi ? En France, le charbon est un non sujet, on a déjà tourné la page et le résiduel est “malheureusement” en perte de vitesse. La production électrogène charbon est de plus en plus faible et av très bientôt se réduire à une capacité de seulement 3 000 MW qui ne seront pas utilisé à fond.… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

Dan1, vous dites “Oui” et alors…. Mais la réponse, c’est “Non” et alors… Moi j’attends les chiffres de Reilvilo qui va nous démontrer qu’il ne pratique pas la désinformation en écrivant” la France en tant que modèle sur la diminution du charbon dans la production électrique c’est pas vraiment ça,”

Nicias
Invité

Bah d’une part on a le GIEC qui est sur à 95% que le réchauffement de la deuxième moitié du 20ème siècle est du à l’homme grace à des modèles, d’autre part on est sur à 95% que ces modèles sont invalidés. Juste pour vous rappeler qu’on est pas sur à 100% que le réchauffement est du à l’homme, ça vous empèche pas d’agir. C’est pareil pour les modèles, ils sont inutiles, même si on en est pas sur à 100%.

Nicias
Invité

La délégation a pour mission de défendre la nécessité de réduire les émissions des gaz à effet de serre, d’utiliser des sources d’énergie renouvelables, de réduire la consommation d’énergie et de soutenir le Fonds vert pour le climat. Je croyais qu’ils y allaient pour défendre les gens qui les ont élus. Je sais pas si j’ai voté pour ces gens là, mais je ferai attention à ne plus le faire.

Nicias
Invité

Ils se sont mis d’accord pour adopter un autre texte en 2015 :

Reivilo
Invité

Page 14

elezie
Invité

Bonjour DAN1 Je consulte souvent vons interventions dans le domaine de l’énergie nucléaire qui sont toujours précises et bien documentées. Il existe un projet de création de site web de l’AFIS pour la région Marseille et région PACA et nous souhaitons intégrer un article de fond sur l’énergie nucléaire rédigé par un expert dans ce domaine. Vue la qualité de vos interventions, nous aimerions avoir votre collaboration. Si vous êtes intéressé, écrivez moi à cette adresse : Je pourrai alors vous donner plus de détails sur ce projet et la nature de l’article que nous souhaitons publlier. Avec mes remerciements.

Sicetaitsimple
Invité

sur 2013/2012. Maintenant, faut peut-être regarder ça d’un peu plus haut, non? Cf page 14, la partie jaune. Il y avait même un peu plus en 2012 qu’en 2011. Maintenant, je vous parie une bière que ce sera moins en 2014 qu’en 2013 et moins en 2015 qu’en 2014. Et ce sera relativement stable à partir de 2016 car il n’y aura plus que 3000MW de puissance installée. Pari tenu?

Reivilo
Invité

“Les prévisions sont difficiles surtout quand elles concernent l’avenir”. Pas si certain donc. La puissance installée va décroître certes mais le taux de charge des centrales peut continuer à augmenter, il y a de la marge. La aussi c’est le “Marché” qui décidera. Avec un charbon qui dégringole et un prix de la tonne de CO² au 3ème sous-sol(graphique à la fin) le climat ne fait pas vraiment le poids, hélas.

Dan1
Invité

A Reivilo J’avais déjà répondu à propos de l’avenir du charbon en France : Donc si en 2016, la France produit plus d’électricité au charbon qu’en 2013, je vous paye une bière… mais vous aurez peut être déjà bu celle de Sicetaitsimple… ou pas ? Parce qu’en 2013, il y avait 7 914 MW en début d’année (31 décembre 2012) et seulement 6 341 MW à la fin. Nous avons donc perdu 1 573 MW dans l’année. Et aujourd’hui nous sommes déjà tombé à 4,8 GW. Je suis très pessimiste pour les prévisions d’avenir du charbon en France

Dan1
Invité

A elezie Je vous remercie, mais je ne suis pas expert en nucléaire. Je suis plutôt devenu par la force des choses expert en démontage de mensonges des antinucléaires, ce qui est un peu différent.

Sicetaitsimple
Invité
“Les prévisions sont difficiles surtout quand elles concernent l’avenir”. Pas si certain donc. La puissance installée va décroître certes mais le taux de charge des centrales peut continuer à augmenter, il y a de la marge. Je prends le risque! Ceci dit, on parle des variations annuelles d’un total de moins de 20TWh, qui comme je l’expliquais sur le lien rappelé par Dan1 peut varier significativement (surtout si on l’exprime en pourcentage d’une année sur l’autre) à cause notamment du temps qu’il fait. Pour l’Allemagne en 2013 c’est 286TWh, ça va baisser en 2014, par contre je ne parie pas… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

“Bon maintenant la France en tant que modèle sur la diminution du charbon dans la production électrique c’est pas vraiment ça, le taux d’utilisation de ces centrales reste au minimum stable voir augmenet ces derniers temps.” Vous avez vu, RTE vient de sortir le bilan 2014. Pour le charbon, c’est 8,3 malheureuxTWh! C’est tellement faible que je risque d’avoir tort en 2015, ça pourrait peut-être remonter!

wpDiscuz