L’impression sans contact de motifs conducteurs sur cellules solaires

PV Nano Cell (PVN) développe une technologie novatrice qui devrait permettre de réduire significativement les coûts du processus de fabrication des cellules de silicium en utilisant des encres à base de nanocristaux appliquées par impression à jet d’encre.

A cet effet, elle a annoncé hier avoir achevé un tour de table de financement d’environ 3,5 millions de dollars. Les participants à ce tour de table mené par Infinity IP Bank (Chine) étaient Israel Electric Corporation, le belge Slobel et le fonds de capital-risque Terra VP.  A ce jour, PV Nano Cell a levé un total d’environ 5,5 millions de dollars auprès d’investisseurs.

PVN a introduit sur le marché la première encre conductrice rentable, fondée sur des nanoparticules de cuivre stables qui permettent à l’impression conductrice numérique à jet d’encre de pénétrer largement le marché. Cette stratégie est rendue possible par une excellente stabilité de l’encre, par ses propriétés de conduction et d’impression et par la modération des prix viables à grande échelle commerciale (dans la mesure où ces encres sont basées sur des métaux beaucoup moins coûteux : 8 USD/kg pour le cuivre contre 750 USD/kg pour l’argent).

L’impression à jet d’encre, une technologie d’impression de production de masse bien connue dans de nombreux domaines industriels, arrive en force sur le marché de l’électronique et sur le secteur des cellules solaires en silicium en particulier. Les encres conductrices de PVN appliquées par jet d’encre représentent une "technologie pionnière" en matière de réduction des coûts pour les applications électroniques imprimées et la métallisation sans contact des cellules solaires. Cette approche génère des économies de 20 % sur le coût par watt des cellules de silicium et réduit considérablement le volume des effluents de déchets dangereux au cours du processus de production.

Actuellement, la société est à un stade avancé de la formation d’une coentreprise en Chine, avec un fonds de 2,5 millions de dollars investis par son partenaire chinois.

PV Nano Cell a été fondée début 2010 par le Dr Fernando de la Vega, titulaire d’un doctorat en chimie appliquée et expert en nanomatériaux. Selon le Dr de la Vega, actuel PDG de PVN, la technologie développée par la société ne se limite pas à l’impression de cellules photovoltaïques. En effet, elle est également conçue pour être utilisée dans d’autres domaines.

"Notre société suscite un vif intérêt auprès des investisseurs et des clients potentiels, principalement parce que les encres que nous avons développées permettent de réduire de façon significative les coûts d’impression de motifs conducteurs. Jusqu’à présent, nous nous sommes concentrés sur le marché photovoltaïque. Nous avons l’intention de nous développer en appliquant nos technologies à d’autres applications, telles que l’impression de divers dispositifs électroniques flexibles" a t-il expliqué.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz