L’Inde va construire un réacteur à eau lourde avancé

Amil Karkodkar, le président de l’Atomic Energy Commission, a annoncé lors d’une conférence sur la sécurité énergétique que l’Inde commencera la construction d’un réacteur à eau lourde avancé cette année.

Ce réacteur devrait produire 65% de son énergie en utilisant du thorium. Il sera refroidi à l’eau légère bouillante et modéré à l’eau lourde. Il est aujourd’hui en cours d’examen par le Atomic Energy Regulatory Board (AERB), qui doit décider de donner ou non un accord préalable à la poursuite du projet.

Ce réacteur d’une capacité de 300 MW est un réacteur de démonstration qui sera réalisé dans le but de démontrer la faisabilité et la viabilité d’un tel projet. Il devrait coûter entre Rs 1500 crores et Rs 1800 crores (entre 262 millions euros et 314 millions euros). Développé par le Bhabha Atomic Research Centre, son caractère innovant repose sur le fait qu’il utilise le Thorium, lequel est présent en quantité importantes en Inde -les réserves sont estimées à 225 000 tonnes.

La construction de ce réacteur s’inscrit en réalité dans une démarche plus large, qui comprend aussi le développement de réacteurs compacts à haute température ainsi qu’une production de combustible par des Fast Breeder Reactors. Le programme nucléaire indien est en effet le seul au monde à vouloir utiliser le thorium comme matière première essentielle.

Le Dr. Karkodkar a par ailleurs ajouté qu’il était dangereux pour un pays comme l’Inde de planifier le développement de son économie sur une grande part d’énergie importée, qu’il s’agisse de pétrole ou d’Uranium, et qu’il était donc nécessaire que l’Inde poursuive ses efforts de recherche et développement dans son programme domestique au Thorium.

BE Inde numéro 22 (13/03/2007) – Ambassade de France en Inde / ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/41732.htm
Partagez l'article

 



      

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar