L’industrie du pneu est touché par la crise économique

C’est le cas de Michelin qui d’après sa direction veut prendre toutes les mesures nécessaires pour maîtriser ses stocks. L’objectif est d’entamer l’année 2009 en préservant ses marges de manœuvre. En ces temps de crise économique, personne n’est à l’abri.


Le géant Français touché de plein fouet par la crise économique

Michelin a annoncé publiquement son intention de revoir à la baisse son budget 2009 pour s’adapter au contexte de crise qui a réduit l’achat de pneu dans le monde entier. Le pneumaticien Auvergnat qui faisait déjà tourner ses usines en sous-régime a du imposer une période de chômage technique (environ trois semaines) 1  à une partie de ses salariés, notamment sur le site de Roanne. Aujourd’hui l’activité Michelin 2 semble reprendre un peu partout dans le monde.

Si l’on pouvait retenir une bonne chose que la crise économique a apporté, c’est sûrement d’ordre environnemental

La crise économique réduit l’activité de CO2

En effet, avec la crise économique, la consommation s’est affaiblie. L’achat de pneu est en baisse et les usines tournent au ralenti. De ce fait, les émissions de CO2 sont réduites. Les scientifiques qui avancent cette théorie se basent sur des faits notamment historiques. Ainsi, entre 1929 et 1932, la Grande Dépression a entraîné une baisse du PIB européen de 11 % qui s’est accompagnée d’une décrue des émissions de CO2 de 23 %.

La réduction des consommations d’énergie permet donc de préserver un peu l’environnement

1- source : Humanité
2- source : L’expression

[ Archive ] – Cet article a été écrit par Encee

Partagez l'article

 



Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz