Enerzine

L’industrie photovoltaïque allemande en manque d’azote

Partagez l'article

Les entreprises leaders de l’industrie du photovoltaïque en Allemagne se concentrent de plus en plus sur la technologie appelée « à couches minces » pour la production de cellules solaires.

Grâce à une utilisation réduite de substrats, ces technologies innovantes permettent de diminuer les coûts de production.

Air Liquide va construire une unité de production sur site, qui démarrera en 2010 et qui sera dédiée à la fourniture de différents gaz ainsi que les services associés à tous les clients situés à Thalheim près de Leipzig (Allemagne), la plus grande « Solar Valley » d’Europe.

Conçue pour répondre à la demande croissante de tous les fabricants de cellules solaires de Thalheim, cette unité de production produira à terme plus de 38 000 de tonnes d’azote par an et représente un investissement d’environ 10 millions d’euros.

Cette unité assurera notamment la fourniture en azote de Calyxo GmbH, filiale de Q-Cells, un des leaders mondiaux de l’industrie solaire, ainsi que celle de Sunfilm AG (l’ancien Sontor GmbH) et de Q-Cells AG.

"En regroupant les besoins des principales entreprises et en investissant dans une unique unité de grande taille, nous sommes heureux d’offrir une solution flexible et très efficace en termes énergétiques pour répondre aux besoins en azote des clients de Thalheim.

Ces contrats à long terme avec les leaders du marché photovoltaïque et cette nouvelle unité de production confirment le succès de notre offre globale pour ce secteur et illustrent notre engagement auprès de cette industrie en pleine évolution, et plus spécifiquement auprès de ce site majeur pour le développement de l’industrie photovoltaïque en Allemagne. Le secteur du photovoltaïque se situe au carrefour de l’Environnement et de l’Energie, deux relais de croissance du groupe Air Liquide." a déclaré Guy Salzgeber, Directeur des Opérations Industrielles Europe et membre du Comité Exécutif du groupe Air Liquide.

Les gaz sont utilisés à tous les stades du processus de fabrication des cellules photovoltaïques :

  • pour produire du silicium poly cristallin : de larges volumes d’azote (N2) et d’hydrogène (H2)
  • pour produire des wafers de silicium (Si) : de larges quantités d’azote, d’argon (Ar) et d’hélium (He)
  • pour produire des cellules solaires en silicium cristallin : gaz vecteurs (N2) et gaz de spécialités, tels que le silane (SiH4), l’ammoniac (NH3)
  • pour produire des cellules solaires à couches fines : gaz vecteurs (N2, H2), gaz de spécialités (SiH4, NF3, mélanges dopants) et précurseurs de matériaux de revêtement.

 


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz