L’influence de l’énergie nucléaire sur les prix

Selon une expertise réalisée par l’Institut économique (Oko-Institut) de Darmstadt pour le Ministère fédéral de l’environnement (BMU), un rallongement des durées de vie des centrales nucléaires ne conduirait pas forcément à une réduction des prix de l’électricité.

Le Ministre fédéral de l’environnement Sigmar Gabriel compte ainsi contrecarrer l’un des principaux arguments de la branche nucléaire en faveur d’un rallongement des durées d’exploitation.

L’Institut économique a comparé les niveaux de prix de l’électricité dans des Etats européens considérés individuellement et est parvenu à la conclusion qu’il n’y aurait "pas de relation entre la part élevée de l’énergie nucléaire dans le mix énergétique et le prix de l’électricité. Au contraire : certains pays offrent des prix de l’électricité élevés pour les clients industriels et les particuliers malgré une part élevée d’énergie nucléaire, alors que d’autres présentent des prix de l’électricité faibles malgré une faible part de l’énergie nucléaire dans leur approvisionnement électrique." L’expertise s’attarde sur le marché électrique français : en France, la part du nucléaire s’élève à presque 80%, contre 30% seulement en Allemagne. Or, les prix de l’électricité en France seraient selon l’Oko-Institut plus élevés qu’en Allemagne sur certains segments du marché.

En ce début de campagne pour les élections parlementaires, l’énergie nucléaire se trouve au devant de la scène. La coalition SPD/CDU est divisée en ce qui concerne la question de la durée de vie des centrales nucléaires. La loi de sortie du nucléaire en 2002 a fixé la fermeture des 17 centrales nucléaires encore en activité en Allemagne d’ici 2021. Le SPD veut se conformer à cette décision de sortie. La CDU/CSU au contraire envisage de rallonger les durées d’exploitation [1], sans considérer toutefois la construction de nouvelles centrales nucléaires.

Les exploitants de centrales nucléaires affirment que l’Allemagne ne peut pas se permettre de sortir du nucléaire : ils s’appuient sur l’effet bénéfique de l’énergie nucléaire, non émettrice de CO2, dans la lutte contre le changement climatique, et mettent en garde contre une dépendance accrue des importations de sources d’énergie fossiles. La branche se dit prête à apporter des contributions financières de l’ordre de plusieurs dizaines de milliards d’euros pour un rallongement des durées d’exploitation : l’argent serait versé dans un fonds qui devrait permettre de financer des mesures pour l’augmentation de l’efficacité énergétique et pour le développement des énergies renouvelables. Les entreprises affirment en outre que des durées de vie prolongées des centrales nucléaires pourraient entraîner la diminution des prix de l’électricité.

Selon l’Institut économique cependant, une "sortie de la sortie" n’aurait pas cet effet escompté de réduction des prix. La décision de sortie du nucléaire prise en 2002 donnerait selon l’expertise un plan d’action transparent, qui conduirait à une propension aux investissements accrue et ainsi à un "amortissement à moyen ou long terme de la hausse des prix de l’électricité." Au contraire, l’absence de sûreté liée à un rallongement des durées de vie des centrales nucléaires "conduirait vraisemblablement à un processus de modernisation mitigé et ainsi plutôt à une augmentation des prix de l’électricité".

 

BE Allemagne numéro 443 (1/07/2009) – Ambassade de France en Allemagne / ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/59791.htm

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "L’influence de l’énergie nucléaire sur les prix"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
renewable
Invité

Intéressant tant il est rare d’avoir une étude qui parle des prix de l’électricité nucléaire… Reste à savoir si la transpostions de cette étude au cas français (ou le rallongement de durée de vie est prévu sans débat) aura les mêmes conséquences.

Leon
Invité

Mais il faut voir ce qu’ils émettent en CO2/MWh produit… Le charbon c’est pas cher et c’est pas nouveau ça. C’est juste une enquête bidon de plus qui va permettre à greenpeace et SdN de dire que le nucléaire en plus ne baisse pas le prix de l’électricité tout en passant sous silence derrière le problème du charbon… Le prix du nucléaire augmente. Oui. Le prix de TOUTES les énergies agmentent. Il faut savoir vivre avec son temps et comprendre les tenants et aboutissants avant d’émettre des conclusions de pillier de comptoir !

Steph
Invité

@Leon Non, non le prix de l’hydro et de l’eolien n’augmentent pas, quant a celui du photovoltaique, il est en baisse constante, cf le tarif allemand. le nuke vit ses dernieres annees.

Arnaubis
Invité
Prendre l’avis de l’antinucléaire forcené Sigmar Gabriel qui est aussi par tambouille politique le ministre allemand fédéral de l’environnement (BMU) ,sur la question du rallongement des durées d’exploitation des centrales nucléaires allemandes est aussi absurde que de demander en France à Stephane Lhomme (président du réseau sortir du nucléaire),(s’il était devenu ministre de l’environement en france comme Sigmar gabriel en allemagne)s’il faut prolonger les durées d’exploitation des centrales nucléaires françaises. Vous trouverez toujours dans tous les pays des instituts économiques complaisants prêt à vous vendre plein d’études bidons (surtout quand c’est commandé pour un ministère) pour dire que le nucléaire; c’est pas bien ,pas rentable,trop cher à la… Lire plus »
christian
Invité

Je cite : “les prix de l’électricité en France seraient selon l’Okö-Institut plus élevés qu’en Allemagne sur certains segments du marché”. C’est bien léger comme conclusion, et fort prudent. Pour ma part, je cite (de mémoire) les tarifs suivants : 1 – segment particuliers (conso inférieure à 5 MWh): France : 110 Eur/MWh (tarif réglementé) Allemagne : 210 Eur/MWh 2 – segment industriel (conso comprise entre 500 et 2000 MWh) : France : 60 Eur/MWh Allemagne : 110 Eur/MWh Je vais tâcher de retrouver une source fiable…

bmd
Invité

Si vous voulez un rapport de complaisance contre l’énergie nucléaire, il suffit de demander à l’Okö-Institut. Il a été créé pour çà.

Nipra
Invité

Cet article confirme le bien-fondé de la demande d’EDF d’augmenter ses tarifs de 20% (EPR hors budget, prix de l’uranium arrivé en France en hausse constante, déchets non retraitables, etc.). Le prix de l’électricité est sous-évaluée en France. Une forte part du prix du kWh est payé par les contribuables et pas par les usagers. Le prix bas artificiel permet de conforter la propagande pronucléaires comme on la lit dans certains commentaires de ce site. En résumé, le nucléaire est trop cher pour notre portefeuille et pour notre sécurité, abandonnons-le.

wpDiscuz