Enerzine

L’INRA Val de Loire : une unité de méthanisation d’ici mai 2014

Partagez l'article

Le producteur indépendant d’énergie renouvelable, Cap Vert Energie, a annoncé le lancement de la construction de sa 1ère unité de méthanisation dans le Centre de Recherche INRA Val de Loire à Nouzilly (37).

Les travaux ont débuté mi-octobre pour une mise en service prévue en mai 2014. Le biogaz sera valorisé en cogénération, avec une utilisation de la chaleur pour le chauffage du Centre de Recherche.

Au total, 12.000 tonnes de déchets seront valorisées chaque année : "les effluents d’élevage et produits agricoles de l’INRA (48%), du fumier équin (15 %) mais également des déchets des collectivités et agro-industries (37%)."

La chaleur issue de la cogénération du biogaz sera utilisée pour participer au chauffage de 9 bâtiments (11.400 m2) pendant la période hivernale et pour sécher une partie de la production fourragère de l’exploitation agricole expérimentale le reste de l’année. Cela permettra à l’INRA d’économiser chaque année sur le chauffage de ses locaux plus de 0,85 GWh de gaz naturel, soit près de 52% de la consommation du centre.

La cogénération produira également de l’électricité, environ 2,1 GWh/an, soit l’équivalent de 95% de la consommation électrique de la population de la Commune de Nouzilly (1.250 habitants).

Outre l’approvisionnement de la centrale et l’utilisation de la chaleur, le partenariat signé avec l’INRA intègre également la valorisation de la totalité du digestat sur ses parcelles agricoles. L’unité de méthanisation occupe un ha d’un terrain loué à l’INRA et comprend 2 cuves et 2 aires de stockages (dont une grande aire en silo) ainsi que le digesteur. Une personne sera embauchée sur site pour gérer l’exploitation journalière.

Ce projet est le fruit d’une étroite collaboration avec Naskeo Environnement qui, après avoir obtenu l’autorisation d’exploiter s’est rapproché de Cap Vert Energie pour finaliser le développement, financer la construction et assurer l’exploitation de l’unité de méthanisation. Naskeo Environnement en tant que concepteur et constructeur en assurera également la maintenance sur les premières années. Avec cette opération, Cap Vert Energie accélère le déploiement de son programme de méthanisation, anticipant ainsi les prochaines mises en service qui doivent intervenir en Normandie sur le deuxième semestre 2014, après deux années consacrées au développement des projets.

Le projet de Nouzilly, qui représente 2,8 millions d’euros d’investissement, bénéficie du soutien des organismes publics sous forme de subventions du FEDER, du Ministère de l’Agriculture, de la Région Centre et de l’ADEME. Il est financé avec le concours bancaire de BPI France, la nouvelle Banque Publique pour l’Investissement, anciennement Oséo.

Chiffres clés du projet de Nouzilly :

  • 2,8 Millions d’euros d’investissement.
  • 12 000 tonnes de déchets valorisés
  • 2,1 GWh de production électrique, soit l’équivalent de la consommation électrique de 1.250 habitants.
  • 991 tonnes équivalent CO2 d’émissions évitées
  • Puissance : 250 kW électrique et 220 kW thermique

Cap Vert Energie précise développer aujourd’hui plus de 15 projets de méthanisation, en injection et en cogénération, pour une puissance cumulée de 10 MWe.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz