L’interconnexion franco-espagnole adoptée

La France et l’Espagne ont signé vendredi un accord sur le doublement de l’interconnexion entre les deux pays. La ligne transpyrénéene, à Très Haute Tension, verra donc le jour à l’issue de près de 20 ans de blocage.

Vendredi, lors d’un mini-sommet franco-espagnol, le premier ministre François Fillon et son homologue espagnol José Luis Zapatero se sont félicité de l’aboutissement de ce projet, longtemps mis en déroute par une forte opposition des riverains.

Selon François Fillon, la solution adoptée permettra de "construire cette ligne sans défigurer les Pyrénees, sans porter atteinte à une environnement qui est particulièrement fragile". La ligne THT qui doit relier Santa Logaia en Espagne à Baixas en France sera enfouie sur une soixantaine de kilomètres.

Cette solution multiplie par 10 le coût du projet, qui atteint désormais 500 à 700 millions d’euros. Elle sera mise en oeuvre par une société conjointe entre RTE du côté français et REE pour l’Espagne.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz