L’interdiction des sacs plastique salué par le club bio-plastiques

Le Club Bio-plastiques qui regroupe l’ensemble des acteurs de la filière française du plastique biodégradable d’origine végétale se réjouit de la publication du décret sur l’interdiction des sacs plastique permettant la mise en œuvre de la loi de transition énergétique dans un délai acceptable pour les professionnels de la filière.

L’interdiction des sacs plastique à usage unique et la transition vers des sacs biosourcés et compostables en compostage domestique pour tous les sacs plastique inférieurs à 50 microns, autres que les sacs de caisse, va permettre le développement d’une filière d’innovation et offrir une solution durable au problème que pose la persistance des plastiques fins dans l’environnement.

Ce décret ouvre des perspectives concrètes qui permettent à la filière d’investir dans les outils de production pour répondre à la demande future. Les industriels de la filière seront donc prêts pour l’échéance du 1er janvier 2017. La mise en œuvre de cette loi tant attendue assurera la pérennité du développement de la filière bioplastiques et sera créatrice de plusieurs milliers d’emplois. Elle assurera de plus à la France une position de futur leader du secteur des plastiques biodégradables d’origine végétale.

Très heureux de voir enfin aboutir cette mesure et de l’engagement de Madame la Ministre sur ce sujet, le président du Club Bio-plastiques a tenu à exprimer sa satisfaction :
« Je tiens à saluer, au nom des membres du Club Bio-plastiques, la publication du décret et la mise en place d’une telle mesure que nous attendions depuis fort longtemps.  Au-delà de cette mesure nous nous réjouissons des dispositions de la loi de transition énergétique concernant l’impulsion donnée à la collecte sélective pour une valorisation organique des biodéchets. Les sacs biosourcés et compostables sont des outils de collecte parfaitement adaptés et pourront ainsi contribuer efficacement à son optimisation. Tout en contribuant activement à son développement, nous espérons donc une rapide généralisation de cette nouvelle filière de valorisation sur l’ensemble du territoire » explique Christophe Doukhi-de Boissoudy.

( src – CP – Club Bio-plastiques )

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz