L’Irak a perdu des milliards de revenus pétroliers

L’Irak a perdu en trois ans, 24,7 milliards de dollars (19,1 milliards d’euros) de revenus pétroliers indique aujourd’hui l’observatoire du pétrole irakien.

Actuellement au bord de la guerre civile, le pays connaît trop d’instabilité politique et économique pour tirer profit au maximum de sa rente issue des hydrocarbures.

Les retards accumulés dans la production de pétrole seraient également liés "tant aux sanctions économiques imposées par les Nations Unies et la gestion chaotique sous le régime de Saddam Hussein qu’au regain de violence constaté dans le pays depuis l’intervention militaire américaine en mars 2003".

Des milliards de dollars doivent désormais être injectés pour développer le secteur, préconise le rapport réalisé par des services d’inspection du ministère irakien du Pétrole.

L’Irak possède les troisièmes réserves de pétrole les plus importantes au monde. Sur les 80 champs pétrolifères du pays, à peine 17 sont exploités. Seuls 1 600 des 2 300 puits d’exploitation dans le pays fonctionnent.

Partagez l'article

 



      

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz