L’Irak et l’UE proches d’un accord gazier

Suite à la visite du Premier ministre irakien à Bruxelles, l’Union Européenne et l’Irak ont affirmé mercredi être proches d’un accord sur la création d’un partenariat stratégique dans le domaine de l’énergie.

Le Premier ministre irakien Nouri al Maliki, qui s’est rendu à Bruxelles pour sa première visite officielle des institutions européennes, a déclaré : "Nous sommes venus ici pour poser avec l’Union Européenne les jalons de nouvelles relations basées sur la coopération et l’amitié. Nous voudrions faire usage de notre potentiel en ce qui concerne le gaz et le pétrole."

Il a été rejoint dans ses propos par le Président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, qui, tout en précisant que les grandes lignes d’un accord nommé le Memorandum of understanding seraient conclues "dans les prochaines semaines", a indiqué également : "Nous voyons cela comme un partenariat stratégique à long terme".

Dans un communiqué, l’Irak a estimé être proche de signer le Memorandum of understanding "à tout moment" et a fait la promesse de réserver à l’Union Européenne "au moins 5 milliards de mètres cubes" de gaz par an dans un premier temps.

La production de pétrole irakien passerait alors de 2,5 millions de barils par jour à 3 millions à la fin de l’année, l’objectif étant de parvenir à 4,5 millions de barils en 2012, une prévision saluée par la Commission comme une "contribution positive à la baisse des prix du pétrole".

Ce partenariat pourrait ainsi être une aubaine pour les deux parties. Si l’Irak détient les troisièmes réserves mondiales de pétrole, Bagdad a en revanche cruellement besoin de milliards de dollars d’investissements pour moderniser ses infrastructures et augmenter sa production qui stagne depuis plus de 15 ans.

L’Union européenne est, pour sa part, fortement dépendante de la Russie pour son énergie. Ce nouvel accord lui permettrait de consolider et de diversifier ses approvisionnements en gaz notamment par le biais du projet de gazoduc Nabucco, qui relie la Turquie à l’Europe centrale.

S.B

[Article paru sur le site Fenêtre sur l’Europe, sous licence Creative Commons]

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "L’Irak et l’UE proches d’un accord gazier"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Guydegif(91)
Invité

Donnant-Donnant prévu dans un bon esprit. Les 2 parties devraient s’y retrouver, d’un côté gaz / pétrole avec un volume octroyé garanti à un prix plus raisonnable pour nous autres de l’UE, des équipements et infrastructures leur faisant défaut, côté Irak ! Tout ça sans gaspi, avec modération et tout en continuant à chercher les autres constituants du ”Bouquet de Solutions DD”… A+ Salutations Guydegif(91)

wpDiscuz