L’Iran se tourne aussi vers les énergies renouvelables

Selon des experts de l’industrie**, dans l’objectif d’alléger sa dépendance aux combustibles fossiles, l’Iran n’aura pas d’autres choix que de renforcer sa production d’énergie renouvelable et de poursuivre son programme nucléaire très controversé.

Dans leur dernière publication, on apprend notamment que l’Iran a généré 264.625 GWh (gigawatts heure) d’électricité en 2011, dont plus de 90% provenait de sources thermiques comme le charbon, le pétrole et le gaz. C’est pourquoi, ce pays situé en Asie de l’Ouest vise à l’avenir, à accroître sa production énergétique dans d’autres domaines.

Afin de soutenir et de promouvoir les énergies renouvelables dans le pays, l’Iran a mis en place des mesures telles qu’une réglementation sur des dispositions financières incitatives, ainsi qu’une loi sur l’achat d’électricité issue des énergies renouvelables. En conséquence, la production d’énergie renouvelable devrait passer de 551 GWh en 2012 à 3.493 GWh en 2020, soit un taux de croissance annuel de 26%.

Alors que règne la consternation et l’indignation parmi les membres de la communauté internationale, l’Iran annonce qu’il progresse également dans son programme nucléaire ‘civil’. En septembre 2011, la centrale nucléaire iranienne de Bushehr – 1000 mégawatts (MW) – a été raccordé au réseau électrique du pays. Elle devrait maintenant entrer en service commercial, d’ici la fin de cette année. La puissance nucléaire installée en Iran passerait ainsi à 1.830 MW d’ici 2020, contre 915 MW en 2011.

Cependant, malgré ces efforts qui visent à accroître la diversification énergétique, l’Iran demeure un pays en pleine expansion avec une demande en électricité qui explose et possède par ailleurs une réserve de gaz naturel, accessible immédiatement. En conséquence, dans la production des 494.608 GWh prévus pour 2020, 86% devrait encore provenir de combustibles fossiles, la part restante étant occupée par les énergies renouvelables et le nucléaire.

* Thermal Power in Iran, Market Outlook to 2020, 2012 Update – Capacity, Generation, Regulations, Power Plants, Companies (GlobalData)

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "L’Iran se tourne aussi vers les énergies renouvelables"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Pastilleverte
Invité

ils vont donc oublier la filière nucléaire (civil !).

Ambiel
Invité

Evidement aucun rapport entre filière nucléaire et militaire, aucun risque de prolifération, tout vas bien comme diraient nos ingénieurs des mines! Nous avons lancé le programme nucléaire civil iranien par cupidité et aveuglement, nous voulions faire la même chose avec la Lybie, nous sommes prêts à continuer avec n’importe qui d’autre !

Dan1
Invité

Je rappelle simplement que la centrale nucléaire iranienne de Bushehr est d’origine allemande avec du matériel SIEMENS : Après les Russes ont achevé le travail. Je ne sais pas s’il y avait des ingénieurs des Mines dans l’histoire ? Peut être des mines allemandes… car il y en a de très grosses outre-rhin !

wpDiscuz