Enerzine

L’Islande prévoit d’exploiter l’énergie éolienne

Partagez l'article

Landsvirkjun, la compagnie nationale d’électricité islandaise prévoit d ‘exploiter pour la première fois l’énergie du vent dans le pays.

L’Islande pays riche en énergies renouvelables utilise déjà abondamment la géothermie et l’hydroélectricité. Malgré tout, un groupe de travail a été récemment nommé pour évaluer quelles étaient les régions qui se prêtaient le mieux à une implantation de parcs éoliens. "Les premières conclusions montrent que c’est la plaine du sud de l’Islande qui se révéle être la meilleure candidate pour de telles opérations", a déclaré le quotidien Frettabladid.

"Nous menons toutes les études nécessaires avant que les opérations ne puissent réellement commencer", a commenté Ulfar Linnet, un spécialiste de l’énergie. "Des recherches approfondies sont nécessaires et il est important que nous nous réussissions parce que nous partions de zero quand on a commencé à travailler sur ce sujet," a t’il ajouté.

Selon Linnet, les recherches menées indiquent clairement que le vent est assez stable en Islande pour produire de l’énergie éolienne. La plaine du sud du pays est propice à cela car le vent y est stable et les rafales sont rares.

La gamme de turbines éoliennes sélectionnées pourraient mesurer entre 70 mètres de haut, soit la même hauteur que l’église historique de Reykjavik (Hallgrimskirkja), et 200 mètres de haut – pale en position haute.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    5 Commentaires sur "L’Islande prévoit d’exploiter l’énergie éolienne"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Toni 85 ans
    Invité

    Il est curieux de vouloir exploiter de l’eolien aléatoire, alors que l’on a sous les pieds une chaudière inépuisable sous les pieds. Il serait curieux, également de connaitre les pertes en ligne d’un cable  Islande Angleterre. Tout ça ne semble pas sérieux

    trimtab
    Invité

    Pour toni 85 ans: C’est toue afait possible et serieux et NEXANS en parle ici: Sur la tramission HVDC (High Voltage Direct Current) ils estiment les pertes en ligne à 2 ou 3% par 1000 kms ! A la page 4 ils cite même BUCKY FULLER et son ‘projet’ de Global Energy Network ! Donc Trimtab n’est pas le seul ‘doux rêveur’ d’un ‘utopie énergetique’ à la Bucky. Il y en chez NEXANS ! Et je ne pense pas que c’est un ‘nid’ de soixante huitarde attardés ! trimtab

    Sicetaitsimple
    Invité

    Techniquement, ça me semble tout-à-fait possible ( mais je ne connais pas la profondeur de la mer entre l’islande et le continent).Economiquement, il faut voir. A ma connaissance ( merci Dan1), l’islande est surtout alimentée en hydraulique. Il est sûr qu’un mix hydraulique, éolien et géothermique, c’est une voie royale pour devenir exportateur.

    trimtab
    Invité
    Selon ceci: Islande semble être sur un genre de ‘pont’ d’atlantique du nord ou les profondeurs ne sont pas ‘extrêmes’. On peut même entrevoir un plateau qui va du continent Europe à l’Islande en passant par le Groenlande, jusqu’a l’Amerique du Nord ! J’imagine que des cables existants (téléphone, fibre optiques etc) profitent déjà de cette facilité de la nature. Et pourquoi pas le futur ‘North Atlantic Power Bridge’ . Avec le décalage horaire et donc le décalage ‘heure de pointes de demande éléctrique, du vent ‘european’ pour les New Yorkais ou du hydrolique Canadienne pour les Brestois et vice… Lire plus »
    trimtab
    Invité

    Pas un bref sur le sommet de Rio ? Aujourd’hui dans le Télégramme de Brest ! Un journaliste (et ce n’est pas moi !) de ‘far west’ parle de Rio, de GENI et de Bucky Fuller ! Un autre ‘doux rêveuse ?’ Power and bridges are the names of the game. trimtab

    wpDiscuz