Locminé (56) : une unité de méthanisation et 4 énergies ‘vertes’

L’extension du pôle d’énergie Ligerpôle à Locminé (56) adossée à une station de méthanisation de territoire n’est plus au stade de projet ; Le chantier remporté par un consortium** comprenant entre autres Armorgreen démarrera au premier trimestre 2014.

Une phase très attendue par Grégoire Super, Maire de Locminé et Président de LIGER (Locminé Innovation Gestion des Energies Renouvelables) : "la construction de cette unité de méthanisation est stratégique dans l’ensemble du projet LIGER. C’est un lourd dossier administratif, mais qui servira ultérieurement de référence, car très innovant et unique en France."

Cette unité sera en effet la première station de production de Gaz Naturel Véhicules (GNV), un carburant propre et renouvelable. Un projet auquel croit fermement l’élu ainsi que l’ensemble des acteurs et nombreux partenaires, en ajoutant "l’avenir, ce sont les territoires qui se prennent en main."

Il s’agit d’un projet préfigurant ce que sera le modèle énergétique de demain et structurant pour la région Bretagne, notamment parce qu’elle est fortement dépendante pour son approvisionnement en énergie. Rappelons que la région ne produit que 8,3% de sa consommation d’énergie finale.

Locminé (56) : une unité de méthanisation et 4 énergies 'vertes'

Pouvoir participer à la phase de consultation, avec la conception-réalisation de l’unité de méthanisation, était un enjeu majeur pour la PME bretonne, Armorgreen. "Cette unité de méthanisation va être exemplaire et vient compléter le vaste projet de la ville de Locminé qui met en œuvre une importante stratégie de déploiement des énergies renouvelables et qui s’intègre parfaitement dans la stratégie de notre entreprise, être un généraliste des énergies. En effet, avec la conviction que l’énergie de demain sera de plus en plus renouvelable, de plus en plus régionale, de plus en plus maîtrisée sur un territoire, nous avons créé un modèle de PME basé sur la proximité, la performance du mix énergétique et la coopération de tous les acteurs autour de ce nouvel enjeu du 21e siècle. Le projet LIGER s’inscrit parfaitement dans cette philosophie" a expliqué Pascal Martin, président d’Armorgreen.

Une unité de méthanisation et 4 énergies ‘vertes’

C’est à la production de méthane, issu des ressources organiques du territoire, à laquelle s’attaque Locminé. Locminé est un bassin agroalimentaire à fort potentiel énergétique. Fin 2014, pour un budget de 11 millions d’euros, l’usine de méthanisation (1,6 MWe), produira son propre GNV (l’équivalent de 300.000 litres de gasoil/an) et son indépendance énergétique. Cette unité « fabrique » 4 énergies vertes, de la chaleur, de l’électricité, du GNV, et des bio-fertilisants, toutes issues du territoire.

Concrètement :

60 000 tonnes de matières organiques en provenance des usines et exploitations agricoles aux alentours seront utilisées par an, dans un rayon de 9 km. Déchets des usines agroalimentaires tels que le charcutier industriel Jean Floc’h, l’Union Fermière ou encore des abattoirs, mais aussi les lisiers de 10 exploitations, boues industrielles et déchets verts qui alimenteront l’unité de méthanisation. L’idée phare et innovante du projet ? Utiliser du biogaz GNV (gaz naturel véhicule) en carburant directement utilisable dans les bus, les véhicules, les camions bennes et aussi pour les voitures particulières, une station-service va être créée. Un moyen d’anticiper la réglementation sur la transition énergétique obligeant d’ici 2020 les collectivités à rouler aux carburants non fossiles pour 25 % de leurs véhicules.

LES PRINCIPAUX CHIFFRES :

► Puissance de la cogénération : 1,6 MWe et 1,6 MWth
► Puissance de la chaudière bois : 1,5 MW
► Production de plus de 4 millions de m3 de biogaz
► Ressources totales utilisées : 96 % à moins de 20 Kms sur un gisement de 60 000 tonnes
► Production de 10 300 MWh d’électricité verte, chaleur eau chaude à 90° C. Cette production annuelle, équivaut à la consommation (hors chauffage) de 4120 foyers composés d’un couple et de 2 enfants, soit 16 480 habitants
► Résorption en Azote de 223 T et de phosphore de 145 T par an
► Production de bio carburant "BioGNV" équivalent à 300 000 litres de gasoil /an

LE PROJET REPOSE SUR LES REALISATIONS SUIVANTES :

► Création d’une unité de méthanisation approvisionnée en déchets de différentes origines de proximité (industrielle, agricole et issus des collectivités).
► Valorisation du biogaz par cogénération avec revente de l’électricité produite.
► Valorisation de la chaleur produite en priorité pour chauffer le nouveau centre aquatique, la nouvelle salle culturelle, le lycée, le collège et la salle de sport.

INTERVENANTS :

► Maître d’ouvrage : SEM Liger
► Concepteur-Constructeur : Armorgreen

** le groupement est composé des entreprises Armorgreen (35), ANGEVIN Entreprise Générale (35), JAFFRE (56), PICAUT TP (56) et LBL Architecture (56)

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Locminé (56) : une unité de méthanisation et 4 énergies ‘vertes’"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Tech
Invité

enfin on va peut être arriver à réduire les algues vertes en bretagne! il y a aussi des projets de méthaniseurs en auvergne. et certainement dans d’autres régions il faut que chaque région agricole avec des surplus de déchets puisse les valoriser sur place, et c’est encore mieux quand gaz, chauffage et électricité trouvent leurs utilisation sur place. le simple chauffage ou refroidissement de batiment publics tels que piscines salles de sport, établissements d’enseignement, permettra à terme de réduire les dépenses énergétiques des collectivités

wpDiscuz