Enerzine

Loire-Atlantique : un parc éolien ouvert au financement citoyen

Partagez l'article

Avec pour objectif d’impliquer les citoyens et acteurs locaux au capital d’un parc éolien déjà en fonctionnement et créer à terme un vrai circuit court de l’énergie, le fonds Energie Partagée, Enercoop et Nef Investissement se sont associé pour acheter un parc éolien à La Limouzinière (44).

Du citoyen-producteur au citoyen-consommateur

Pour le mouvement Energie Partagée, la transition énergétique dans les territoires passera inévitablement par la participation des citoyens à son financement et aux instances de décision afin de maintenir localement ses bénéfices. Dans cette optique, il s’associe au fournisseur d’électricité 100 % renouvelable Enercoop et au fonds Nef Investissement pour acheter un parc de trois éoliennes (total de 60% des parts) et l’ouvrir à l’investissement local citoyen.

"En permettant l’appropriation citoyenne d’un parc existant, Energie Partagée ouvre une troisième voie à la transition énergétique locale, en complément des projets développés par les citoyens, et ceux construits en partenariat avec des collectivités locales. C’est un outil de plus à disposition des territoires pour remettre la main sur les capacités de production énergétique et en maîtriser l’utilisation et les bénéfices " constate Marc Mossalgue, d’Energie Partagée.

Développé, construit et exploité initialement par Valorem, ce parc éolien de Limouzinière constituait déjà un laboratoire d’ouverture de la gouvernance. La participation des salariés de Valorem à hauteur de 18 % était alors une première étape d’implication citoyenne. "Aujourd’hui, la vente de la majorité des parts à un groupement d’investisseurs citoyens (Energie Partagée, Enercoop, Nef Investissement) reste dans la continuité de notre positionnement en permettant aux territoires de bénéficier des retombées économiques, sociales et écologiques des énergies renouvelables" se réjouit Claudio Rumolino, de Valorem.

Vers le circuit court de l’énergie

"Seule coopérative de fourniture d’électricité, Enercoop s’approvisionne exclusivement auprès de producteurs d’énergie renouvelable, qui alimentent aujourd’hui plus de 20 000 consommateurs. Tous – producteurs et consommateurs – sont membres de la coopérative et s’impliquent dans sa gouvernance. Mais l’ambition d’Enercoop va au-delà ; la coopérative vise en effet un approvisionnement auprès de moyens de production eux-mêmes financés collectivement par des citoyens. C’est dans cette démarche que les éoliennes citoyennes de La Limouzinière fourniront à terme les clients d’Enercoop. Le circuit citoyen de la production à la consommation est ainsi bouclé !" détaille Stéphanie Lacomblez d’Enercoop.

Courante chez nos voisins allemands, danois ou belges, la participation directe des riverains au capital d’un parc éolien est un moyen d’intéresser chacun aux décisions de son territoire en matière d’énergie, et aux bénéfices générés.

L’association vendéenne Elise, très active dans les domaines de la maîtrise de l’énergie et des énergies renouvelables, sera chargée d’animer la mobilisation locale autour de la participation des riverains au projet.

"Nous organiserons des réunions publiques locales, en lien étroit avec les collectivités, pour impliquer les citoyens. Les personnes intéressées seront appelées à souscrire via le portail web du mouvement Energie Partagée en fléchant leur investissement vers le parc de La Limouzinière" précise Philippe Massé de l’association Elise.

Cette démarche d’implication citoyenne est d’autant plus facilitée que le parc est déjà en fonctionnement et a fait preuve de sa fiabilité durant les quatre premières années d’exploitation. Ainsi, sa production peut être estimée avec précision, limitant les risques encourus par les investisseurs citoyens.

A terme, Energie Partagée, Enercoop et Nef Investissement envisagent d’intégrer une structure locale au capital et ainsi favoriser une gouvernance de proximité.

Éléments techniques sur le parc

• 1 parc de 6,15 MW
• 3 éoliennes Repower MM 92
• Puissance électrique unitaire : 2,05 MW
• Diamètre du rotor : 92,5 m
• Hauteur de la nacelle : 78 m
• Longueur d’une pale : 45 m
• Hauteur totale (en bout de pale) : 125 m
• Seuil de démarrage : 10,8 km/h
• Seuil d’arrêt : 90 km/h

 

** www.energie-partagee.org


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    2 Commentaires sur "Loire-Atlantique : un parc éolien ouvert au financement citoyen"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Lafleur
    Invité

    Pourquoi voulez vous que deux sociétés aident des particuliers sans en tirer de gros profits ! Surtout dans l’énergie … Une centaine, ou tout un village peut tout à fait acheter une dizaine d’éoliennes sans pour cela faire intervenir des sociétés « spécialisées » dans la finance. Cela se fait déjà et depuis longtemps en Hollande & Danemark. Un conseil à ses braves gens, faites votre une société d’économie mixte, et partager les Kwh entre vous, ainsi pas d’embrouilles, et pas d’intermédiaires. Bon vent.

    Reivilo
    Invité
    Simplement parceque le moteur principal de ces sociétés coopératives est l’intérêt commun et non pas la cupidité et la recherche du profit à court terme. Pas de souci à avoir de ce côté la NEF est reconnu comme l’un des seuls établissements bancaires vraiment éthiques en France, et Enercoop vient de se voir attribuer le prix de la finance solidaire. Concernant les SEM, c’est bien sûr une option intéressante mais il faut trouver une collectivité prête à s’investir ce qui n’est pas toujours simple par les temps qui courrent. Pour l’achat de 10 éoliennes du type de celles présentés dans… Lire plus »
    wpDiscuz