Enerzine

L’Ontario chasse le charbon de sa production électrique

Partagez l'article

Le Nord de l’Ontario (au Canada) va devenir la première région de la province à se départir de toutes ses centrales à charbon, en commençant par la centrale de Thunder Bay qui arrêtera de brûler du charbon avant d’être convertie au gaz naturel.

Ce changement appuie l’emploi dans la collectivité et permet à la province de franchir une autre étape vers l’élimination de toute la production d’électricité fondée sur le charbon d’ici la fin de 2014.

La conversion de deux tranches à charbon d’Ontario Power Generation à la centrale de Thunder Bay créera une centaine d’emplois dans la construction et aidera à protéger des emplois à la centrale. Ce sera la première centrale dans l’histoire du Nord de l’Ontario à être convertie au gaz naturel.

Le projet, inclus dans la mise à jour du plan énergétique à long terme de l’Ontario, devrait débuter en 2011 et se terminer d’ici la fin de 2014. La centrale convertie devrait générer jusqu’à 150 millions de kilowattheures d’électricité, assez pour alimenter 15 000 foyers chaque année. De plus, elle produira moitié moins d’émissions polluantes.

« Cette décision, ainsi que la conversion de la centrale d’Atikokan à la biomasse, est une bonne nouvelle pour notre collectivité, pour l’économie de l’Ontario et pour l’environnement. En plus de protéger des emplois à la centrale, la conversion au gaz naturel créera 100 emplois dans la construction », déclare Bill Mauro, député provincial de Thunder Bay à Atikokan.

L’autre centrale à charbon du nord-ouest de l’Ontario, à Atikokan, est en cours de conversion pour fonctionner avec de la biomasse. Le projet sera terminé en 2013 et devrait créer jusqu’à 200 emplois dans la construction, protéger des emplois actuels et générer 150 millions de kilowattheures d’énergie renouvelable, assez pour alimenter 15 000 foyers chaque année.

Les centrales au gaz naturel laissent assez de marge de manœuvre pour répondre comme il se doit quand la demande est élevée; elles fonctionnent comme un coussin dans le réseau électrique.

L’Ontario est sur la bonne voie pour éliminer la production d’électricité à partir du charbon d’ici 2014.
Ce plan d’abandon du charbon est le plus grand effort jamais déployé pour réduire le changement climatique au Canada. En 2009, la production des centrales à charbon de l’Ontario était au plus bas depuis 45 ans et réduite de 70 % par rapport à 2003.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    3 Commentaires sur "L’Ontario chasse le charbon de sa production électrique"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Oeil de cain
    Invité

    Certes ces investissements sont toujours fossiles et céodeuïsants, mais la possibilité d’un transfert à moindre coût vers l’hydrogène rend cette solution très intéressante pour un équilibrage et stockage des ENR … Le futur est en marche …

    michel123
    Invité
    Une centrale au gaz relâche effectivement moins de C0 2 que le gaz pour 2 raisons : Plus d’hydrogène dans la molécule et donc moins ce CO2 à la combustion Meilleur rendement grâce à la technologies turbine à gaz suivit d’une récupération de chaleur par turbine à vapeur. Mais si le CO2 était enfoui dans des structures géologiques sûres ou transformé de façon irréversible dans certains terrains en carbonate de calcium (calcaire), tout cela aurait il réellement de l’importance Peut être un coût environemental plus élevé pour le charbon ? Extraction , transport puis la désulfuration des gaz de charbon… Lire plus »
    Dgdsa
    Invité

    dope this is werid and sucks but helpful for those with work to do

    wpDiscuz