Enerzine

L’Ontario veut attirer les entreprises du secteur vert

Partagez l'article

La province canadienne de l’Ontario accueille sur son territoire son tout premier fabricant de pales d’éoliennes et annonce la construction d’une nouvelle usine de modules solaires.

Canadian Solar Inc. annonce qu’il a choisi la ville de Guelph, à l’ouest de Toronto, pour construire sa première usine de panneaux solaires en Amérique du Nord, créant ainsi jusqu’à 500 emplois. Cette annonce suit de près celle faite hier par le consortium Siemens-Samsung qui envisage la construction d’une usine de pales d’éoliennes en Ontario, ce qui entraînera la création d’environ 900 emplois directs et indirects.

Les 5,22 milliards d’euros investis par le consortium coréen sous la direction de Samsung se traduiront par la création, sur plus de six ans, de plus de 16 000 emplois directs et indirects dans le domaine de l’énergie verte.

Moins d’un an après l’entrée en vigueur de la Loi de 2009 sur l’énergie verte adoptée par la province, plusieurs autres entreprises ont annoncé des projets de construction ou d’installations industrielles dans les domaines solaire et éolien en Ontario.

Les sociétés souhaitant obtenir des contrats dans le cadre du Programme de tarifs de rachat garantis (TRG) de l’Ontario doivent utiliser, dans une proportion prédéterminée, des produits et services de provenance ontarienne pour la réalisation de leurs projets. Le gouvernement ontarien peut déjà anticiper que les 694 projets annoncés permettront la création d’environ 20 000 emplois directs et indirects sur cinq ans dans le domaine de l’énergie verte et engendront environ 6,7 milliards d’euros en investissements dans le secteur privé.

Les projets de TRG permettront ainsi de produire chaque année suffisamment d’électricité pour alimenter 600 000 foyers.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz