L’Oréal : l’usine de Rambouillet se dote d’une chaufferie biomasse

La filiale de GDF Suez spécialisée dans l’efficacité énergétique – Cofely Services, a inauguré en début de semaine la chaufferie biomasse de l’usine L’Oréal de Rambouillet avec à la clé une diminution significative de son empreinte carbone.

Alimentée au bois-énergie, la chaufferie bois en vapeur process et chauffage permet à l’usine de réduire son empreinte carbone de 60 %, en évitant le rejet dans l’atmosphère de 2.500 tonnes de CO2 par an.

Mise en service en juin 2013, la chaufferie affiche une puissance de 3 mégawatts (MW) et couvre la quasi totalité des besoins thermiques de l’usine.

Les quelque 4.500 tonnes de bois utiles au fonctionnement annuel de la chaufferie proviennent de forêts locales. Tous les 3 à 4 jours, 350 m3 de bois sont acheminés vers l’usine, une ressource verte dont le rayon de transport ne dépasse pas 150 km.

Conformément aux préconisations de l’ADEME, les rejets de fumées de la chaufferie n’excèdent pas un seuil imposé, soit 1 mg, alors que la tolérance standard est de 10 mg.

La chaufferie a été inaugurée en présence de Jean-Michel Pille, Responsable Environnement du Groupe L’Oréal et de Thierry Lahaye, Directeur Régional Île-de-France chez Cofely Services

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz