Enerzine

L’UE engage un dialogue de haut niveau avec les USA

Partagez l'article

Le 7 mars prochain, l’Europe engage un processus de dialogue de haut niveau avec les Etats-Unis pour aborder les questions de changement climatique, d’énergies propres et de développement durable.

M.Stavros Dimas, Commissaire européen chargé de l’Environnement et M.Janez Podobnik, ministre slovène de l’environnement représentant la présidence de l’UE, se rendront à Washington.

La rencontre sera le deuxième dialogue UE-USA à haut niveau sur le changement climatique, les énergies propres et le développement durable, forum lancé lors du sommet UE-USA en 2006. Le premier dialogue avait eu lieu à Helsinki en octobre 2006.

Le débat devrait se concentrer sur les mesures nationales prises aux USA et dans l’UE pour lutter contre le changement climatique et sur le renforcement de la coopération internationale dans la perspective des négociations formelles en vue de l’accord post-Kyoto sur le changement climatique, qui commenceront fin mars.

Le commissaire Dimas présentera le paquet de propositions de la Commission du 23 janvier concernant les énergies renouvelables et la lutte contre le changement climatique (CARE).

Cette contribution centrale pour la réalisation des objectifs de l’UE en matière de changement climatique se veut également un exemple pour les négociations internationales. L’UE est en effet déterminée à réduire ses émissions de gaz à effet de serre d’au moins 20 % d’ici 2020, par rapport aux niveaux de 1990, voire même de 30 % si d’autres pays industrialisés s’engagent à faire des efforts comparables dans le cadre du futur accord mondial sur le changement climatique.

Le dialogue devrait également porter sur des mesures de lutte contre la perte de biodiversité et l’exploitation forestière illégale, notamment l’initiative du G8+5 de l’an dernier visant à établir un rapport essentiel sur les aspects économiques de la perte de biodiversité, le plan d’action de la Commission relatif à l’application des règlementations forestières, à la gouvernance et aux échanges commerciaux (FLEGT) et l’initiative du président des États-Unis contre l’exploitation forestière clandestine.

Par ailleurs, ce déplacement sera également l’occasion pour le commissaire Dimas d’adresser un discours à Washington au forum sur la durabilité du «World Environment Center». Il conviera également à un dîner les membres du Congrès chargés des questions environnementales ainsi que les représentants d’organisations environnementales, de groupes de réflexion et de groupes économiques nord-américains.
 


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz