Enerzine

L’UE promeut la coopération énergétique méditerranéenne

Partagez l'article

M. Piebalgs, Commissaire européen à l’Energie, a invité les entreprises énergétiques à participer activement à la mise en œuvre du nouveau partenariat énergétique euroméditerranéen.

M. Andris Piebalgs était lundi l’un des principaux intervenants à l’assemblée générale de l’Observatoire méditerranéen de l’énergie à Bruxelles, avec un exposé sur l’avenir des relations énergétiques euroméditerranéennes.

À une semaine de la cinquième conférence énergétique ministérielle euroméditerranéenne qui se tiendra à Limassol, Chypre, le 17 décembre, M. Piebalgs a appelé les grandes sociétés énergétiques présentes dans la région à jouer un rôle actif en soutenant le plan d’action, jugé  prioritaire par l’UE pour 2008-2013, sur la coopération énergétique euroméditerranéenne.

"J’attache une grande importance à l’engagement des entreprises en vue de contribuer à la coopération énergétique régionale", a-t-il déclaré.

"Nous avons tous un fort intérêt à réaliser les objectifs de la sécurité énergétique et de l’énergie durable. Le secteur privé est essentiel pour réaliser des projets et apporter de nouvelles idées"a-t-il ajouté.

M. Piebalgs a informé les entreprises énergétiques concernées des derniers développements de la politique énergétique de l’UE. Dans la perspective de la conférence énergétique ministérielle Euromed à Chypre, il a présenté les propositions de l’UE concernant le plan d’action prioritaire pour la coopération euroméditerranéenne jointes à la déclaration ministérielle et qui devraient être approuvées par les ministres lors de la conférence.

L’Observatoire méditerranéen de l’énergie (OME) est un organisme sans but lucratif dont le principal objectif est de promouvoir la coopération entre les grandes entreprises énergétiques présentes dans le bassin méditerranéen. Il a été créé en 1988 avec un important appui initial de la Commission européenne.

L’OME est une partie prenante importante et très active au processus de Barcelone, qui concerne un partenariat euroméditerranéen visant à renforcer les relations entre l’Union et les pays partenaires, tout en encourageant des liens étroits entre les pays méditerranéens eux-mêmes.

Ses principaux objectifs sont en premier lieu de promouvoir la coopération parmi ses membres, en deuxième lieu, d’élaborer des scénarios énergétiques et de réaliser des études sur l’énergie, en troisième lieu d’organiser des conférences, des séminaires et des ateliers, et enfin de soumettre aux gouvernements et à la Commission européenne, en particulier, les points de vue de l’industrie énergétique sur des questions euroméditerranéennes importantes dans le domaine de l’énergie.

L’OME se compose actuellement d’une trentaine de grandes entreprises énergétiques présentes dans le domaine euroméditerranéen, telles que Botas, DEPA, EDF, Egyptian General Petroleum Corporation, SUEZ-Electrabel, ENEL, ENI, la Compagnie générale d’électricité de Libye, GdF, Sonatrach ou encore Total.
 


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz