L’UE s’accorde sur l’abandon des lampes à incandescence

Les États membres de l’UE ont approuvé l’abandon progressif des ampoules à incandescence d’ici à 2012.

Lors de la réunion du comité de réglementation sur l’écoconception qui s’est tenue lundi, les experts des États membres ont approuvé les propositions de règlement de la Commission européenne visant à abandonner progressivement les ampoules à incandescence entre 2009 et fin 2012.

Selon Bruxelles, la mise en oeuvre de cette mesure devrait permettre aux citoyens de l’UE d’économiser près de 40 TWh (approximativement la consommation en électricité de la Roumanie ou celle de 11 millions de ménages européens, ou encore l’équivalent de la production annuelle de dix centrales électriques de 500 mégawatts) et de réduire les émissions de CO2 d’environ 15 millions de tonnes par an.

"Cette mesure sans précédent donne un signal clair quant à l’engagement de l’UE pour atteindre ses objectifs en matière d’efficacité énergétique et de protection du climat", s’est félicité Andris Piebalgs, commissaire européen à l’énergie. "En remplaçant les lampes du siècle dernier par des technologies plus performantes, les ménages européens conserveront la même qualité d’éclairage tout en économisant de l’énergie et de l’argent, et en émettant moins de CO2".

Le règlement vise des lampes qui sont généralement utilisées dans les ménages (notamment les lampes à incandescence, les lampes halogènes et les lampes fluorescentes compactes) en fixant des conditions minimales en matière d’efficacité énergétique et de fonctionnalité. Il prend en compte les attentes du consommateur en termes d’esthétisme, de fonctionnalité et d’hygiène. Il prévoit que les ampoules à incandescence soient retirées progressivement du marché, de sorte que les fabricants puissent adapter leur production.

Les consommateurs auront encore le choix entre des lampes fluorescentes compactes longue durée, qui permettent à l’heure actuelle les économies d’énergie les plus importantes (jusqu’à 75 % d’économie d’énergie par rapport aux lampes à incandescence), et des lampes halogènes efficaces, dont la qualité d’éclairage est tout à fait équivalente à celle des ampoules à incandescence et qui permettent entre 25 et 50 % d’économies d’énergie.

En fonction du nombre de lampes installées, un ménage moyen qui remplace ses ampoules à incandescence par des lampes fluorescentes compactes pourrait faire des économies nettes (en prenant en compte le prix des lampes qui est plus élevé à l’achat) de 25 à 50 euros par an sur sa facture d’électricité. Ce changement signifie donc que 5 à 10 milliards d’euros seront réinjectés chaque année dans l’économie de l’UE.

Le texte va maintenant être examiné par le Parlement européen, dans le cadre de sa mission de contrôle. Il devrait être adopté formellement par la Commission en mars 2009. Ce règlement ne constitue l’une des mesures sur l’écoconception qui seront adoptées par la Commission au cours des prochains mois et qui viseront de nombreux autres produits tels que l’électronique grand public, les produits blancs ou les appareils de chauffage.

De plus amples informations sur l’écoconception sont disponibles ici.
 

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz